Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Syriza, le parti vainqueur des élections législatives, s'est allié avec les Grecs indépendants, la droite souverainiste voire nationaliste, pour former le gouvernement. Les Grecs Indépendants sont une formation conservatrice située ainsi sur l'échiquier politique et leur chef, Panos Kammenos, est nommé ministre de la défense:

En Grèce, appelle-t-on aussi un chat, un chat?

Les Grecs indépendants sont nés d'une scission de la droite gouvernementale en février 2012 et vont sièger au parlement à sa droite avec un groupe de 33 députés en mai 2012, puis de 20 en juin 2012. Lors de la législative de ce 25 janvier 2015, ils ne sont plus que 13 députés. Au parlement européen, son député siège dans l'un des groupes, dans lequel se trouve les élus conservateurs du premier ministre britannique.

En Grèce, les Grecs indépendants militent contre l'immigration, le multiculturalisme, les droits aux minorités sexuelles. Ils sont pour le maintien de la présence de l'Eglise orthodoxe grecque dans tous les rouages de la société, particulièrement dans l'Éducation nationale. Leurs divergences avec Syriza sont aussi fortes dans le domaine social. Et leur dirigeant Panos Kammenos est un économiste de droite formé en France et en Suisse. D'autre part, il fut ministre de droite, en 2007, de la marine marchande, dans un pays où armateurs et sociétés maritimes sont les as de la fraude et de l'évasion fiscale.

Comme je l'ai écrit hier, le chemin du peuple grec pour sa souveraineté et plus de justice et de progrès social n'est donc pas un long fleuve tranquille. Et ce sera à lui seul et à ses luttes de décider comment doit se construire son avenir solidaire et progressiste.

Car, comme le dit un couplet de l'Internationale:

Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !

Enfin, dans ce qu'on considère comme le pays qui a donné la démocratie au monde, 36,13% des 9,8 millions d'électeurs se sont abstenus et 2,36% ont voté blanc ou nul. Et le gouvernement sortant droite/socialiste a traîné les pieds pour inscrire les jeunes qui fêtaient leur 18 ans, alors que la loi leur donnait le droit de voter.

En Grèce, appelle-t-on aussi un chat, un chat?

Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu ni César ni tribun
Producteurs sauvons-nous nous-mêmes!
Décrétons le salut commun
Pour que le voleur rende gorge
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge
Battons le fer quand il est chaud

Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu ni César ni tribun
Producteurs sauvons-nous nous-mêmes!
Décrétons le salut commun
Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu ni César ni tribun
Producteurs sauvons-nous nous-mêmes!
Décrétons le salut commun

Commenter cet article

Barjac 27/01/2015 19:03

Une question naïve : pourquoi n'y a-t-il pas d'accord avec le KKE ?

Le Mantois et Partout ailleurs 28/01/2015 06:21

Selon le KKE, celui-ci se dit prêt à voter toutes les lois progressistes, mais refuse d'entrer dans un gouvernement qui ne veut quitter quitter ni la zone euro ni l'OTAN.