Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Charlie Hebdo : décès d’un délégué de Force ouvrière

Le Bureau confédéral de Force Ouvrière, après sa première réaction suite à l’acte barbare commis contre Charlie Hebdo apporte son soutien à sa fédération de la police et à son syndicat ainsi qu’aux policiers, deux des leurs viennent de perdre la vie dont un délégué FO.

  • La CGT horrifiée par l’attentat meurtrier à Charlie-Hebdo

Après l’odieux attentat ayant fait plus d’une dizaine de morts et plusieurs blessés au siège de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo, ce mercredi matin, la direction confédérale de la CGT, son journal La Nouvelle Vie Ouvrière, et le SNJ-CGT, horrifiés, tiennent à assurer l’ensemble des journalistes et des personnels du journal, ainsi que tous leurs proches, de leur totale solidarité.

Profondément choquée par cet acte odieux, attristée et en colère, la CGT rappelle et salue le courage de ces hommes et ces femmes qui chaque jour, chaque semaine, malgré les intimidations et les menaces, défendent la liberté de pensée et la liberté d'expression dans notre pays

Elle souhaite que les assassins soient au plus vite arrêtés et jugés, et que toute la lumière soit faite sur leurs motivations, ainsi que sur les conditions ayant permis que le siège de l’hebdomadaire ait pu être ainsi attaqué.

Appel à l'unité nationale de toutes les forces républicaines face à la barbarie qui vient de frapper l'équipe de Charlie-Hebdo.

Le carnage barbare dont a été victime la rédaction de Charlie-hebdo nous plonge dans l'horreur et la peine et appelle une réponse nationale de grande ampleur.

Pierre Laurent et la direction nationale du PCF appellent à ce que partout dans le pays s'exprime l'unité nationale de toutes les forces républicaines face à la barbarie. Quand un journal est ainsi visé, quand des vies sont massacrées et dont la passion était l'information et la liberté d'expression, c'est bel et bien chacun de nous qui est visé, c'est la République qui est frappée en son cœur. Que les auteurs de ce crime abject soient arrêtés et jugés.

Nos pensées vont aux victimes, aux familles et aux proches. Ce matin, c'est le monde de la caricature, de l'impertinence, de l'humour, de l’amour de la vie que les terroristes ont voulu faire taire. Les relations de fraternité et de complicité que nous avions, notamment lors de la Fête de l'Humanité, avec les dessinateurs de Charlie-Hebdo, renforcent notre peine.

L'heure est aujourd'hui à rassembler autour des valeurs républicaines le maximum de forces, de citoyennes et de citoyens. Par millions, exprimons partout dans le pays notre détermination à faire vivre les valeurs de Liberté

  • Charlie Hebdo assassiné (Nouvelle Vie Ouvrière)

Les journalistes et les personnels de la Nouvelle Vie Ouvrière sont bouleversés et indignés par l’attentat dont ont été victimes la rédaction et les salariés de Charlie Hebdo. Ils tiennent à leur exprimer leur totale solidarité et leur soutien aux familles des victimes.

  • Communiqué de la CFDT :

« L’ignoble acte terroriste qui s’est produit au siège du journal Charlie Hebdo inspire l’effarement et l’horreur. Il s’agit d’un acte barbare contre la démocratie et la République. Face au déchainement de violence, nous nous inclinons devant les victimes et appelons tous les citoyens à refuser les pièges des amalgames et les instrumentalisations d’où qu’ils viennent. Face à la haine, notre message est celui de la paix, de la démocratie, de la liberté de penser et de la liberté d’expression et la lutte contre toutes les formes de totalitarisme. »

  • La FSU dénonce l'attentat abominable commis aujourd'hui contre Charlie Hebdo

Elle exprime toute sa solidarité avec les victimes et les personnels de Charlie Hebdo.
Elle présente ses condoléances aux familles des victimes.
A l'heure actuelle ce sont douze personnes, journalistes, policiers, qui payent de leur vie le droit à l'expression.
Les démocrates, quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, ne doivent pas laisser notre société s'enfoncer dans la violence et l'obscurantisme. Ils doivent se rassembler autour des valeurs de notre République.
La FSU demande que toute la lumière soit faite sur cet attentat odieux.
C'est bien la tolérance, la liberté, la démocratie, la laïcité et le vivre ensemble qui sont en jeu.

  • Communiqué de la CFTC

La CFTC condamne avec la plus grande fermeté l'attentat commis ce jour au siège du journal Charlie Hebdo. Par cet acte inhumain et lâche, c'est la liberté de la presse, d'expression et plus généralement la liberté de penser, fondements de notre république, qui sont attaquées.

Pour la CFTC, la vie humaine est sacrée ! Aucune cause, aucune idéologie ne justifient que l'on tire ainsi sur des personnes !

La CFTC rend hommage aux victimes et adresse ses plus vives condoléances à leurs familles ainsi qu'à leurs proches. Elle appelle l'ensemble des forces vives de la nation à rester unies dans l'adversité et invite pour ce faire ses adhérents à prendre part à l'ensemble des rassemblements.

  • Communiqué de l'UNEF

Après le terrible attentat au siège de Charlie Hebdo qui a couté la vie à 12 personnes et fait plusieurs blessés, l’UNEF tient à exprimer toute sa solidarité envers l’équipe de Charlie Hebdo et ses condoléances aux familles des victimes. En s’en prenant à des journalistes, ce sont les principes démocratiques et républicains de liberté d’expression et de pensée qui sont attaqués. Plutôt que de céder à la peur, l’attachement collectif à nos libertés fondamentales doit être plus que jamais réaffirmé.

  • Communiqué de la LDH

La Ligue des droits de l’Homme condamne avec la plus grande force l’assassinat de douze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo. Rien ne peut justifier une telle violence. La LDH condamne avec la même fermeté la volonté d’intimider un organe de presse. C’est la liberté de la presse tout entière qui est ainsi atteinte. C’est la République qui est, elle-même, blessée. La LDH exprime sa solidarité à la rédaction de Charlie Hebdo et aux blessés, et exprime ses condoléances aux familles des victimes.

  • Alain Jakubowicz, président de la Licra

La crainte est grande de voir de nouveau l'islam désigné comme à l'origine de cette monstruosité. Il ne faut pas qu'on se trompe de cible.

  • Communiqué du MRAP

Horrifié et bouleversé, le MRAP exprime sa profonde émotion face à un acte barbare qui s'inscrit dans un déchainement mondial de violence et de haines. Il condamne avec la plus grande fermeté cet acte ignoble. Il assure de toute sa solidarité  les familles, leurs proches et la Rédaction du journal. S'attaquer à  la liberté de la presse et aux journalistes qui la font vivre, c'est s'attaquer à la démocratie, aux valeurs fondamentales de la République.

  • L’ignoble ne tuera pas la liberté d’expression et de la presse (Info'com-CGT)

Notre émotion est immense et notre peine reste incommensurable. La barbarie ne tente plus de tuer la pensée, elle tue de manière effroyable nos frères, nos amis et les êtres libres, qui d’un trait de plume savaient résumer la bassesse et la folie des hommes.
En plein jour la nuit abominable de l’invraisemblable pourquoi envahit nos âmes blessées et nos coeurs rouges de colère. Au nom de quelle folie meurtrière un trait de plume peut ôter la vie ? Au nom de quel idéal infâme nos frangins à l’humour cinglant viennent-ils d’être abattus froidement par les ignobles adeptes de la lâcheté ?
Le calcul des lâches se retournera immanquablement contre eux. L’énorme émotion suscitée par cet acte hideux et abject à l’encontre du courage, de l’intelligence et de la pensée libre placera toutes tentatives de récupération ou d’amalgame dans le sillon répugnant de la barbarie.
Parce que nous les connaissions personnellement, la perte de nos amis Charb et Wolinski emplit nos≈coeurs de douleur et la révolte assaille nos esprits. Nous associons nos pensées émues et sincères aux victimes de l’inqualifiable, à leurs familles et à leurs proches.
Frangins, vos esprits libres vivront éternellement dans les esprits de celles et de ceux qui combattent et combattront toujours la folie des hommes.

  • Attentat contre Charlie Hebdo : les libertés assassinées (Acrimed)

L’attentat perpétré ce matin contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, dans lequel au moins dix salariés du journal auraient été tués, est un acte ignoble que rien ne saurait excuser. Des journalistes assassinés et c’est la liberté de toute la presse qui est visée et, à travers elle, toutes les libertés. L’association Acrimed tient à exprimer, bien que les mots soient faibles, son indignation et sa condamnation, et à présenter, dans ce moment tragique, sa solidarité avec toutes les victimes, leurs familles, leurs proches, et l’ensemble de l’équipe du journal.

  • République contre barbarie : l'UFAL pleure les morts de Charlie-Hebdo

Lorsque la rédaction de Charlie-Hebdo avait fait l’objet de menaces pour avoir publié des caricatures de Mahomet, l’Ufal avait tenu à lui apporter tout son soutien et à rappeler que, dans une République laïque, le « blasphème » ne saurait constituer un délit.

Nous atteignons aujourd’hui le summum de l’horreur : des personnes ont été assassinées pour avoir fait usage d’un droit constitutionnel, le droit à la liberté d’expression. Comme tous les républicains, les adhérents de l’Ufal sont à la fois sidérés et meutris par ce crime lâche et sanglant. Ils sont aux côtés des familles des victimes, dont ils partagent la douleur.

Cet attentat doit mettre chacun face à ses responsabilités : tous les citoyens doivent défendre sans ambiguité, sans arrière-pensée, sans tergiversation, les principes qui sont au fondement de la République laïque, et condamner sans appel la barbarie, tout en se gardant des amalgames.

En ce jour où la nation est atteinte dans ses principes les plus fondamentaux, l’Ufal appelle à l’union de tous les républicains autour de la défense des libertés et de la laïcité et invite tous les citoyens à participer aux manifestations en soutien à Charlie-Hebdo.

  • Un acte inacceptable, odieux, vient d’avoir lieu à Paris (ARAC)

Un acte gravissime qui porte atteinte aux valeurs de la République, à la conception de la Liberté qui est la nôtre.

En s’attaquant à Charlie Hebdo, on porte atteinte aux droits fondamentaux de la liberté de la presse et à son indépendance. Nos premières pensées vont aux victimes et à leur famille.

L’ARAC, le Réveil des Combattants son journal, défenseur des valeurs issues du Conseil national de la Résistance expriment leur peine immense et leur volonté inébranlable de tout faire pour préserver la liberté d’expression, les acquis démocratiques, fruits des luttes historiques du peuple français socle fondamental de sa République.

Ensemble, nous nous élevons contre cette horreur, ensemble nous défendons la liberté d’expression, la liberté de pensée, la liberté de conscience, nous défendons les valeurs que portent la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen

Contre la barbarie assassine: quelques réactions...
Zebda : C'est horrible ! Solidarité et émotions pour les victimes et leurs familles !!!

Contre tous les fascismes et les intégrismes !!!

MOTIVÉS !!!

Commenter cet article