Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On a vu le premier ministre israélien au premier rang des chefs d'état et de gouvernement lors de la marche parisienne des Je suis Charlie. Tout devant devant la vraie foule solidaire.
Bon, revenu en Israël, il continue sa politique impérialiste et agressive, comme tout colonisateur qu'il est.
 
L'Organisation des nations unies (ONU) vient d'enregistrer en 2014 un nombre record de Palestiniens déplacés par des démolitions de maisons: « Les autorités israéliennes ont détruit 590 structures appartenant à des Palestiniens à Jérusalem-Est et dans la zone C, forçant 1 177 personnes à se déplacer ». Il s'agit du « plus important déplacement de population enregistré en Cisjordanie » depuis que l'ONU recense les déplacements de population en 2008.

Alors que 2015 commence, « ces trois derniers jours, 77 Palestiniens, pour plus de la moitié des enfants, ont été jetés à la rue », a ajouté le coordinateur humanitaire de l'ONU pour les Territoires palestiniens James Rawley.

Entre le 20 et le 23 janvier 2015, l'ONU a recensé la destruction par les autorités israéliennes de « 42 structures appartenant à des Palestiniens dans les gouvernorats de Ramallah et de Jéricho (dans le nord de la Cisjordanie occupée), de Jérusalem et d'Hébron (sud) ». Ces démolitions ont affecté, outre 77 déplacés, 59 autres Palestiniens qui ont perdu des constructions vitales pour assurer leur subsistance, notamment des abris pour animaux. L'ONU précise que 8 des constructions détruites avaient été financées par des donateurs internationaux.

D'où ce dessin:

Benjamin Netanyahou n'est pas je suis Charlie en Palestine occupée

Commenter cet article