Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est peut-être la question que pose le palais de l'Elysée lorsqu'est invitée à prendre le thé, Geneviève Fiorasso ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Dans cette France, 5e puissance économique au monde, pour faire plaisir à l'UE capitaliste et à Angela Merkel (peut-être une redondance), on a sabré à fond la caisse dans le budget des universités, ces facs où l'on forme des professeurs pour l'école ou encore des scientifiques.

Donc, les députés-laquais de l'Elysée avaient mis les universités à la diette budgétaire. Du coup, ça avait grincé dur. Du coup, François Hollande faisait rétablir 70 millions d'euros dans le budget. Un petit pas, mais trois fois rien par rapport aux milliards d'euros que le palais de l'Elysée refourgue à ses potes du patronat.

Quand je dis que les universités crient famine, 274 millions d'euros ont été accordés par le palais de l'Elysée à un programme de recherche et développement sur les nanotechnologies à Grenoble. Or ce programme intéresse l'actuelle secrétaire d'Etat à l'enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, et surtout son compagnon, haut cadre au CEA, selon Médiapart.

Dites-donc Geneviève, pour votre thé, vous prendrez un sucre ou toute la sucrière?

Dites, Geneviève, vous prendrez un sucre ou deux?

Commenter cet article