Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La FIFA est l'organisation internationale du foot-fric-roi. A ce titre, elle désigne dans quel pays se tiennent les coupes du monde de foot. En 2018, ça sera en Russie et en 2022 au Qatar. Deux états où la démocratie et l'éthique sportive sont garanties. Foi de Sepp Blatter (président de la FIFA), juré, craché, si je mentais, j'irais en enfer!

Bon, ce n'est pas peu dire que d'importants soupçons de corruptions se sont portés sur la désignation du pays de Poutine ou de celui du Qatar-PSG. Et comme, les preuves s'accumulaient, ausi vite que se remplissaient les coffres-forts de la FIFA, celle-ci fut forcée de demander une enquête sur sa propre éthique sportive.

Résultat: Le rapport, initialement prévu pour être publié, ne l'a pas été. Vous allez rire, mais Hans-Joachim Eckert, (attention retenez votre souffle), président de la chambre de jugement de la commission d'éthique de la FIFA, a refusé, arguant d'un devoir de protection des témoins cités dans l'enquête. Et donc, il a annoncé urbi et orbi que tout était plus blanc que blanc pour la Russie ou le Qatar, selon le rapport que lui et les siens gardaient sous le coude.

 

Pourtant, dit Michael Garcia, lui (retenez votre souffle aussi) président de la chambre d'enquête du comité d'éthique de la FIFA: " les ordinateurs utilisés par les Russes ont été détruits et que les e-mails n'ont pas été dévoilés aux enquêteurs", ou bien le rôle de Mohammed bin Hammam, un Qatari, "le rapport établit qu'Hammam a fait plusieurs paiements incorrects à de hauts dirigeants du football africain, et qu'il a versé 1,2 million de dollars à l'ancien membre du comité exécutif Jack Warner pour qu'il arrête de témoigner contre lui".

Question: Et si une vrai enquête judiciaire avait été formalisée pour cette histoire de grosses corruptions?

Tu es vraiment bêta, Roger, le foot, c'est du sport, c'est de l'éthique avec tout ce qui va avec. On est obligé de laver son linge sale en famille, c'est un dogme depuis que le foot-fric-roi existe.

La FIFA lave toujours plus blanc que blanc

Commenter cet article