Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le 9 août, à Ferguson, dans la libre Amérique, un policier blanc abattait dans la rue un jeune noir désarmé de plusieurs balles. L'auteur des coups de feu mortels avait plaidé la légitime défense. Dans ce comté, les manifestants avaient demandé le dessaisissement de l'affaire qui était confiée au procureur Robert McCulloch dont les décisions précédantes avaient été jugées favorables aux flics incriminés. Peine perdue et Barack Obama, de son perchoir doré de sa Maison Blanche, de s'écrier qu'il fallait avoir confiance en la Justice de la Libre Amérique.

Déjà, dans cette ville majoritairement peuplée d'Afroaméricains, pour défendre les intérêts de la bourgeoisie blanche et celle noire copine avec Obama, la police est presque toute de couleur immaculée. Et en août dernier, pour la liberté de la libre Amérique, des déploiements de forces de police disproportionnées, des militaires mandés par le gouverneur du Parti démocrate (celui d'Obama) avaient été utilisés.

Et pam, la Justice de Ferguson, libre et non faussée, vient de décréter hier un non-lieu à l'encontre du policier blanc.

D'où des milliers de manifestants descendus spontanément pour crier dans les rues des USA: "Sans justice pas de paix!"

Slogan qui pourrait être repris dans tous les pays sous la tutelle américaine, Israël par exemple.

Slogan qui pourrait être repris dans tous les pays capitalistes qui font fi de tout progrès et justice sociale. Oui, sans justice sociale, pas de paix pour les exploiteurs. Mais peut-être que ceci est trop révolutionnaire, non?

Fergusson (USA): sans justice pas de paix!

Commenter cet article