Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et ce n'est pas Tartention qui le dit urbi et orbi, mais monsieur Antoine Gosset-Grainville, ci-devant homme de droite et ex-directeur de cabinet de François Fillon quand celui-ci était grand vizir de Nicolas Sarkozy. Et Antoine Gosset-Grainville dit toute la vérité d'une petite bouffe entre potes dans le Figaro, le journal historique de la droite et du patronat. Il n'y aurait que de mauvaises langues donc pour médire que Jean-Pierre Jouyet, François Fillon et le sieur Antoine n'ont pas parlé de chiffons.

Moi je le crois le sieur Antoine. Je l'ai vu sur toutes les chaînes de téloche, publiques comme privées au nom de l'info libre et non faussée. Il porte bien sur lui. Oui, je le crois.

Figurez-vous: François Fillon, ex-premier ministre de la France de droite qui veut faire la peau à Sarko et Jean-Pierre Jouyet, ex-ministre de la France de droite et désormais chef du palais de l'Elysée, centre suprême du pouvoir absolu du président de gôche de la République, à table le 24 juin dernier avec monsieur Antoine Gosset-Grainville administrateur de sociétés capitalistes, patron d'un cabinet d'affaires spécialisé dans les opérations spéculatives transactionnelles et ex-bras droit du sieur Fillon, mais très pote aussi avec le Jouyet de l'Elysée. Et bien, ces trois hors-sols n'ont jacté que de chiffons.

En vérité, il l'a dit Monsieur Antoine Gosset-Grainville dans le Figaro et vous êtes bien vilains de ne pas le croire.

En vérité, je vous le dis, on n'a parlé que de chiffons

Commenter cet article