Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les déclarations de madame Jana Hybaskova, VRP ambassadrice de l'UE en Irak, n'ont pas pété plus haut qu'un pet de mouche.

Pourtant, devant la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, elle avait bien déclaré que du pétrole rapiné par les barbares théofascistes de l'Etat islamique transitait par la Turquie pour être vendu à des états pas islamiques du tout mais démocratiques de l'Union Européenne.

L'ambassadrice avait cependant refusé de citer les noms desdits états démocratiques. Et l'affaire en est restée là. En effet, aucun des députés européens présents n'a publié un communiqué à ce sujet ni interpellé son pays respectif, pays siègeant par son chef de gouvernement ou d'état au Conseil européen, instance suprême de l'Europe capitaliste.

 

La Turquie a nié toute implication dans ce marché noir. Et ni l'ONU encore moins l'OTAN dont la France bombardant l'Etat islamique ne l'ont montré du doigt.

C'est vrai que des camions citernes provenant des plateformes pétrolières irakiennes ou syriennes  passent la frontière turque. Mais c'est là le fruit d'un pur hasard. Comme ces tankers accostant dans les ports turcs, là aussi du pur hasard. Et si le hasard fait bien les choses en la matière, la Turquie de l'intégriste Erdogan n'y est pour rien. Juré, craché!

 

Bon, l'ambassadrice de la concurrence libre et non faussée en Irak a a également mis en garde la Commission des Affaires étrangères concernant tout soutien de l’Occident envers les groupes séparatistes kurdes, ce qui selon elle ne pourrait engendrer que de l’instabilité au Moyen-Orient.

Pile poil comme a dit le président turc Erdogan: "Je m'engage dans la coalition internationale". Mais ma priorité, "c’est la chute du régime de Bachar al-Assad, et que la lutte contre le terrorisme concernait toutes les organisations régionales considérées comme terroristes". C'est à dire notamment les Kurdes turcs en conflit avec Ankara, mais qui aident les kurdes irakiens contre les barbares de l'Etat islamique. PKK turc considéré comme terroriste par la communauté internationale autour de l'OTAN des USA.

Et que dire de cette soi-diant alliance internationale inféodée aux USA qui laisse faire l'encerclement de Kobané par les théofascistes de l'Etat islamique. si cette ville tombait, l'Etat islamique contrôlerait un large bande à la frontière syro-turque. Mais là aussi, la Turquie de l'islamiste Erdogan ne le sait pas.

Des poils de barbe théofasciste dans le baril de pétrole?

Des poils de barbe théofasciste dans le baril de pétrole?

Commenter cet article