Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Comme il sera exonéré de la taxe carbonne votée par les parlementaires de l'Elysée et applicable aussi au 1er janvier 2015.

Soit 2c pour l'augmentation du gazole à la pompe pour les particuliers plus 2c de taxe carbone, cela 4 centimes, soit Au vu des prix actuels, le surcoût atteindrait 2,40 € pour un plein de 60 litres.

 

"Ce surcoût peut être facilement amorti, en changeant un peu ses habitudes, en roulant moins vite ou en prenant un peu les transports en commun" a osé François-Michel Lambert, député EELV des Bouches-du-Rhône, qui a voté la loi. Lui à qui le trésor public, c'est à dire vous et moi, alloue 1 500 euros en indemnité mensuelle de fonction. Lui à qui la République offre la gratuité en 1ère classe sur la SNCF (couchette et wagon-lits compris) et la gratuité à la RATP. Lui qui peut bénéficier d'une bagnole de fonction gratos pour se rendre dans un aéroport parisien, plus 80 voyages aéroportés gratos entre Paris et l'aérodrome de sa circonscription ou tout proche.

Hausse du prix du gazole au 1er janvier 2015: le patronat routier exonéré

D'où l'expression de la CGT:

Alors que les patrons transporteurs rechignent toujours à ouvrir des négociations sur les salaires, le gouvernement vient d’annoncer, le 1er octobre dernier, qu’ils seront exonérés de la hausse du gazole qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Ces mêmes entreprises étant déjà exemptées de la taxe carbone.

« Comment le gouvernement peut-il dans ce cadre donner à nouveau de l’argent à un secteur qui ne respecte pas le minimum légal ?  » dénonce, dans un communiqué, la fédération CGT des Transports. Comment, effectivement, accepter un nouveau cadeau aux entreprises du transport quand les salariés de ce secteur, actuellement payés en dessous du salaire minimum, devront payer 2,40 euros en plus pour un plein afin de se rendre à leur travail, comme tous les automobilistes roulant au diesel ?

Le secrétaire d’Etat au Budget précise que cette hausse devrait rapporter quelques 800 millions d’euros. Et la CGT Transport de s’indigner :« le contribuable sera une nouvelle fois le dindon de la farce. Il est plus que temps d’arrêter de ponctionner les ménages et de faire payer aux chargeurs le juste coût du transport permettant ainsi les investissements pour des infrastructures de demain », poursuit la CGT qui revendique l’instauration d’une tarification sociale et environnementale obligatoire dans le transport routier, afin de sortir de la sous-tarification chronique du transport.

Commenter cet article

canaille le rouge 08/10/2014 10:30

Capté et ré aiguillé sur mes p@ages, pourquoi se fatiguer quand là tout y est ?