Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Goodyear Amiens Nord a fermé ses portes et mis tous ces travailleurs à la lourde prétextant une cause économique. 800 salariés, avec la CGT, contestent ce motif devant les Prud'hommes d'Amiens.

Mais, selon le Code du travail, que la coalition Medef-socialocapitalistes- courroies de transmission syndicales voudraient brûler, l'Inspection du travail doit juger du bien fondé du licenciement d'un salarié élu du personnel ou délégué syndical.

Concernant ces travailleurs protégés, dans un courrier de 3 pages, très détaillé et argumenté, l'inspectrice du travail, déclare qu'"aucune difficulté économique" n’a été perçue au niveau des activités agraire et tourisme du groupe de pneumatiques, en l’occurrence les deux types de produits fabriqués dans l’usine d’Amiens-Nord. De ce fait, "l’action de procédure de licenciement économique est refusée".

Cette décision de l’inspection du travail, qui concerne 50 élus et délégués syndicaux sonne comme une première victoire pour la CGT et ceux qui entendent contester jusqu’au bout la fermeture de leur usine employant encore en janvier dernier 1.173 personnes.

"C’est une très bonne nouvelle pour nous, on va pouvoir englober le reste des salariés", s’est réjoui Franck Jurek de la CGT.

 

On se rappelle que les licenciements boursiers  devaient être l'objet d'une loi, quand le PS était dans l'opposition. Hé, vous, les députés frondeurs, si vous la proposiez à vos potes du groupe PS, ça aurait de la gueule, non?

Goodyear Amiens Nord: l'inspecteur du travail refuse les licenciements économiques

Commenter cet article