Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le ministre de la Banque Rothschild, dans le JDD de ce dimanche, a déclaré "qu'il ne peut pas y avoir de tabou ni de posture sur l'assurance chômage". En clair, ça veut dire que s'il y a un déficit, c'est parce qu'il y a trop de chômeurs et surtout pas la faute du patronat qui licencie et de la politique capitaliste du gouvernement le soutenant.

Bref, Emmanuel Macron vient d'envoyer un gage à Bruxelles qui doit sanctifier ou non le budget de la nation française. Boujour à la souveraineté nationale! Il vient aussi d'envoyer un gage au MEDEF. Pierre Gattaz, le patron des patrons l'a pris au vol et ordonne de discuter de l'assurance chômage.

L'article pondu dans le JDD est une courbette supplémentaire devant l'UE du capital libre et non faussé de la part du ministre de l'Economie. Qu'on ne s'y trompe pas: le palais de l'Elysée, son grand vizir et le ministre de l'Economie sont tous en phase. De plus, comme il n'y a jamais du fumée sans feu, on peut s'attendre, pour satisfaire Bruxelles et le patronat, à d'autres attaques contre les droits conquis des travailleurs.

Raison de plus pour soutenir la CGT et son action pour la Sécurité sociale au service de la nation le 16 octobre 2014.

Emmanuel Macron, le banquier-ministre de gôche, en remet une couche

Commenter cet article