Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La presse: "Trois ex-cadres de l'UMP devraient être présentés aux juges, samedi 4 septembre, en vue d'une éventuelle mise en examen dans l'affaire Bygmalion sur un système de fausses factures lors de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy."
Ex-cadres, c'est à dire que l'UMP de Nicolas Sarkozy les a virés? La politique de la terre brûlée alors?
Bon, je ne vais pas les plaindre vu qu'il s'agit de l'ancien directeur général Eric Cesari, dénommé "l'oeil" de Nicolas Sarkozy (encore lui?), de l'ex-trésorière Fabienne Liadzé et de l'ancien directeur de la propagande Pierre Chassat. Interpellés à l'heure du laitier à leur domicile, ils ont été entendus pendant deux jours à l'Office central de lutte contre la corruption.

Après les cadres de Bigmillions Bygmalion, voilà les ex-cadre du parti qui reveut Nicolas Sarkozy pour la France. Qui a créé ce système hors-la-loi de fausses factures entre hors sol du businesse et de la politique?

Tiens, Nicolas Sarkozy fait des schow en ce moment devant des adhérents de l'UMP. On lui pose des questions et il répond. Pas sur Bygmalion et les ex-cadre de l'Ump. On ne dérange pas sa hauteur avec des questions à la con. Comme à France 2 d'ailleurs quand le camarade Delahousse avait interviewé Zorro Zarkozy au Jt de 20h.

Affaire Bygmalion-campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy: à qui le tour?

Commenter cet article

benjamin penot 04/10/2014 12:30

si on retire la politique de cette équation, nous avons une association qui vit avec les subsides de l'état depuis sa création, qui n'a pas respecté ses engagements, qui a organisé des fausses factures pour continuer a percevoir des fonds qu'elle n'aurait pas due recevoir, tout cela en rémunérant grassement des cadres qui crient qu'ils ne se sont jamais "enrichi"...je demande a voir leurs émoluments, mais je ne pense pas qu'ils étaient bénévoles, ni au SMIC...

si on regarde ça d'un œil extérieur, son dirigeant d'alors avait un comportement suspicieux, tellement suspicieux que la justice a voulu savoir comment certaines donations avait eue lieu...un homme tyrannique, violent dans son attitude envers ses ennemis, obligeant même les siens a lui faire serment d'allégeance, et adoubant ses champions pour qu'ils remplissent des fonctions particulières, qui lui permettait d'infiltrer les éléments clefs du pouvoir...

mis en cause dans des affaires de corruption, de trafic d'influence, de collusion avec des dictateurs, d'extorsion de fond, de fausse factures, d'usurpation d'identité, il ne remet jamais en cause le fond (le crime) mais toujours la forme (écoutes, agendas, témoignages, procédure...) pour invalider les charges et obtenir des non-lieux...

bref, si on ne met pas de nom et qu'on retire la dimension politique, c'est une mafia vivant de corruption et d’extorsion de fonds privés et publics, financée par la vente d'arme et des dictateurs...sinon, tout va bien, ce sauveur va se représenter en 2017 pour redevenir notre président...