Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Règlement de comptes à OK Corral

Laurent Mauduit de Médiapart vient de sortir un bouquin "À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient"  aux Éditions Don Quichotte. Et là-dedans, il flingue Jean-Christophe Cambadélis, député et boss du PS qui remplace Harlem Désir devenu ministre des Affaires européennes. Comme quoi, être dirigeant national du PS ça mène à tout, même à l'Elysée pour gérer loyalement le capitalisme.

Médiapart a publié les bonnes pages du bouquin de son journaliste. Et pam sur Cambadélis qui n'aurait pas dû soutenir une thèse vu qu'il n'avait aucun diplôme pour ce faire. Mais en 1984, le camarade aurait eu un allié de poids à l'Université: le professeur Pierre Fougeyrollas. Ils se sont connus dans les années 1970 en étant des gauchistes purs et durs de l'OCI, organisation troskiste de l'époque qui voulait en montrer aux moux qu'étaient la CGT et le PCF. Et Laurent Mauduit de Médiapart en était lui aussi de l'OCI. D'où peut-être le titre de son bouquin.

 

Ainsi, le camarade Cambadélis aurait soutenu une thèse pour obtenir un doctorat, face à un jury composé notamment du camarade Fougeyrollas et du camarade Gérard Namer avec qui il avait créé FO dans l'enseignement supérieur. (FO financée par la CIA de la libre Amérique et soutenue par les socialistes en 1947 pour torpiller l'action revendicative de la CGT. Note de ma pomme.)

"C'est du très grand n'importe quoi", a réagi auprès de l'AFP le camarade Cambadélis. Pile poil comme a dit Ségolène Royal à propos du bouquin de l'ex-chérie de son ancien chéri.

Après tout me direz-vous, ceci vous fait autant d'effet que de chercher à assommer un âne à coups de figues molles, comme on dit dans mon Languedoc natal. Peut-être. Mais les voies du gauchisme étant impénétrables, ils sont un sacré paquet de cet ancien métal pur et dur à formater l'opinion publique aujourd'hui dans les médias. Ils sont aussi un sacré paquet à avoir embrassé la bannière du parti à la rose pour en être ses dirigeants. Et leurs discours contre les luttes revendicatives restent les mêmes. Le salaire confortable en plus pour donner des leçons.

 

NB: le sujet de la thèse du camarade Cambadélis était "Bonapartisme et néocorporatisme sous la Ve République". Comme quoi aussi...

Bon, le PS a pondu un communiqué de soutien à son patron et Laurent Mauduit maintient ses écrits. Il ne reste plus à Jean-Christophe Cambadélis qu'à publier les documents prouvant que le journaliste de Médiapart est un vil menteur. A moins de le provoquer en duel sur la place publique, ça serait class, non?

Règlement de comptes à OK Corral

Commenter cet article