Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Nicolas Sarkozy a pour plan de reprendre la main au service des riches et du patronat. Il est plus que vénère que le PS le fasse à sa place. Du coup, il projette de repeindre la façade de la boutique qui lui tient de parti.

Bye bye l’Union pour un mouvement populaire qu'il a dit au JDD : «Je vais changer le nom du parti, mettre en place une nouvelle organisation, installer une relève et faire revenir adhérents et donateurs pour redresser les comptes.» Surtout pour que le pognon entre plus sans que ça ne se voit plus trop (note de ma pomme).

Bon, cette idée de changer le nom de la droite n'est pas nouvelle parmi les politiciens de ce métal pour entrer à l'Elysée. Le général de Gaulle avait baptisé son organisation acquise à sa cause RPF (rassemblement pour la France) en 1967, puis Union pour une nouvelle république (UNR) lorsqu'il est aux affaires en 1958 comme on dit chez les politiciens. Je ne vais pas vous signaler toute la liste, mais voilà Jacques Chirac et son RPR (rassemblement pour la République) en 1976. Aujourd'hui, on en est à l'UMP pour Union pour un mouvement populaire.

Nicolas Sarkozy s'en est bien accommodé de 2004 à 2012. Sarko président de la République, Jean-François Copé en devient le big chef.

Durant la présidentielle de 2012, coucou voilà Bigmillion, pardon Bygmalion, société dirigée par des potes à Jean-François Copé qui ont fait dans la fausse facture avec l'Ump. Ce jour, lesdits potes sont en garde à vue et leurs domiciles perquisitionnés.

Du coup, il a raison Zorro Zarko de vouloir repeindre la devanture. D'ici que la police au service de la justice ne trouve plus la bonne porte.

Nicolas Sarkozy veut refaire du neuf avec du vieux

Commenter cet article