Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au pays des cow-boys et du génocide contre le peuple amérindien, tout quidam (surtout blanc) peut détenir un flingue. Cela va du colt à l'arme automatique de guerre la plus sophistiquée. Peut-être pour se défendre au cas où le peuple amérindien, reclus dans des réserves, voudrait en sortir.

Bref, chaque année, la libre Amérique voit au moins un massacre par arme à feu dans un établissement scolaire ou un autre lieu public.

Attention, la loi protège toutefois les mineurs. Il leur est interdit de sortir dehors avec une arme au poing. Par contre, pour Noël ou une fête quelconque, les parents peuvent offrir un joujou de ce calibre à leurs rejetons.

la couleur rose est pour les petites filles

la couleur rose est pour les petites filles

Ainsi, en mai 2013, dans le Kentucky, un gosse de 5 ans, jouant avec son cadeau d'anniversaire reçu il y a un an, a abattu par  accident sa jeune soeur de 2 ans. Le médecin légiste en charge du dossier a expliqué que "c'est un fusil pour enfant, de la marque Crickett. Le petit garçon avait l'habitude de tirer avec".

 

Dan l'Arizona, c'est une fillette de 9 ans qui a tué son instructeur dans un stand de tir, d'une rafale dans la tronche, par accident. Oui, au pays des cow-boys, un mineur peut accéder à un stand de tir sous la gouverne d'un adulte.

Là, cela n'avait rien d'un pétard à bouchon. Mais d'un pistolet mitrailleur, lequel, avec le recul et le poids de l'arme, a emporté le geste de l'enfant.

 

Les associations de défense des mineurs aux USA affirment que 2 enfants sont tués chaque semaine par accidents d'armes à feu. Mais dans le pays du prix nobel de la Paix, le lobby partisan de flinguer à tout va est puissant, y compris dans le Parti démocrate de Barack Obama.

Nouvelles du pays des cow-boys et accessoirement de la libre Amérique

Allez, quand les hommes vivront d'amour, surtout aux USA:

Commenter cet article