Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pourtant, les docteurs es économie qui déblatèrent dans les médias libres et non faussés, Cocorico-Montebourg ou Michel Sapin le pote de l'ENA que François 2 a mis ministre du Travail puis à celui des Finances, en se serrant la ceinture, en faisant des cadeaux au patronat sans aucune contrepartie, en détruisant l'emploi public, ça allait baigner dans l'huile. En vérité, ils vous l'ont dit et répété, en long, en large et en travers.

Et boum badaboum, rien ne va plus: la France est en panne tout comme la zone euro, cette monnaie unique qui allait promouvoir la paix et l'Europe sociale. Par contre, les profits capitalistes eux explosent et l'évasion fiscale atteint toujours des sommets. Le peuple du travail n'en peut plus. Il faut en finir avec cette austérité et tous ses cadeaux offerts au patronat et aux hors-sol.

 

"Pour le deuxième trimestre consécutif, l’économie française fait du surplace, l’investissement des entreprises recule, la production industrielle continue de reculer pratiquement dans toutes les grandes branches, les exportations stagnent. Le seul facteur qui contribue positivement à l’activité économique, c’est la consommation, notamment celle des ménages. Mais ce facteur risque aussi de prendre un coup à la rentrée", dit la CGT qui poursuit:

"Au lieu de persévérer dans la réduction des dépenses publiques et sociales utiles et de continuer la distribution des milliards d’euros de cadeaux aux entreprises, le gouvernement doit augmenter les dépenses pour la recherche, la formation, l’éducation, la santé, les infrastructures. C’est indispensable pour éviter la spirale déflationniste.

Pour dynamiser l’investissement et l’emploi, il faut mobiliser l’ensemble des moyens, de la fiscalité au système financier et notamment les banques. Il faut conditionner toute aide au respect des critères précis en termes d’emploi, de salaire, d’égalité femmes/hommes, et établir des droits pour les salariés.

La CGT continue de mobiliser salariés, privés d’emploi, retraités autour de ces revendications : d’autres solutions sont possibles."

 

Oui, la lutte contre le gouvernement et l'UE, contre le capitalisme et ses laquais de toutes sortes. Il n'y a que ça de vrai.

La France en panne, pas les profits capitalistes ni l'évasion fiscale

Commenter cet article

caroleone 15/08/2014 09:15

Ah ! oui alors, abattons-le ce système.
Personne n'a sa place dans la société qu'ils nous imposent....les jeunes encore moins ne peuvent se permettre de penser l'avenir. C'est gravissime.
Un jour tout s’effondrera mais on pourrait aider à faire pencher le château de cartes non ?

Amitiés Roger et bonne journée

caro