Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Durant l'été, en Languedoc-Roussillon, mais aussi partout ailleurs, la restauration use et abuse des contrats saisonniers.

En France, sous le régime de la "gôche" et du Medef, et aussi de la Cfdt, il y a le CDI pour une espèce de travailleur de plus en plus rare. Exemple, à Renault-Flins société où l'Etat est actionnaire, 80% de l'effectif est intérimaire. Il y a donc le contrat intérimaire qui plait beaucoup en ce moment chez le patronat et ses laquais. Il y a aussi le CDD, contrat qui fait aussi la joie du patronat du public, comme par exemple à France Télévisions. Et puis, pour ça baigne dans l'huile pour les patrons, il existe avant le chômage le contrat saisonnier.

Isolé et jetable, le travailleur saisonnier n'a aucun moyen pour faire valoir ses droits. Et la restauration, haut lieu par avance des heures supplémentaires non payées, en haute saison, en est un principal secteur d'embauche. Et comme on réduit grave le nombre d'inspecteurs du travail et de l'Ursaaf (oui, trop de fonctionnaires à l'ordre du jour de l'Elysée-Medef), ça baigne sec pour le patronat.


Exception, comme à Gruissan dans le Languedoc-Roussillon. À la pizzeria « Chez Giacchino », les salariés, tentent de mettre un terme à ces abus. En grève depuis le 14 août, ils ont obtenu le paiement des heures supplémentaires du mois d’août mais ne comptent pas en rester là. C’est désormais le règlement de l’ensemble des heures sup’ de la saison qu’ils demandent. Après un second rassemblement le 18 août, les salariés restent déterminés.

Une lutte qui donne espoir, leurs collègues du restaurant « rive gauche » de la même ville sont en grève. Ils demandent également le paiement des heures supplémentaires ainsi que la régularisation de leurs contrats.

Un rassemblement des grévistes des deux restaurants est prévu le mercredi 20 août à 11h. Avec la CGT.

A Gruissan, station balnéaire de l'Aude, "chez Giacchino" l'austérité au soleil

Commenter cet article