Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce 31 juillet 1914, à 21h 40, dans le café du Croissant à Paris, l'ultranationaliste Raoul Vilain, lecteur de l'Action française journal d'extrême droite, abat mortellement de deux balles Jean Jaurès. Auparavant, la presse de droite et nationaliste n'avait reculé devant aucune insulte, en dépeignant Jean Jaurès comme un agent prusien ou un antifrançais voulant anéantir la nation. La guerre pouvait passer sur le cadavre du chantre de la paix et de la solidarité internationale entre les peuples.

L'assassin de Jean Jaurès est arrêté quelques instants après son geste criminel. La Première Guerre mondiale éclatant, il est décidé qu'il ne sera jugé qu'une fois le conflit terminé. Ce qui ne saurait tardé, ont proclamé le gouvernement français, les milieux militaristes et coloniaux, tous aux ordres des industriels français. La boucherie de 14-18 ne sera ni courte ni glorieuse. Mais les paroles de Jean Jaurès, avant le déclenchement de ce conflit international, "Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l'orage", restent toujours d'actualité.

31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné et le 28 mars 1919, son assassin est libéré

Drapeaux des sections du Parti socialistes en tête, les obsèques de Jean Jaurès sont grandioses. Léon Jouhaux, dirigeant national de la CGT, lors de la mise en terre, déclare: "Avant d'aller vers le grand massacre (...) je crie devant ce cercueil toute notre haine de l'impérialisme et du militarisme sauvage".

Mais le 1er août, le tocsin avait retenti dans toutes les communes de France appelant à la mobilisation générale. Des affiches sont placardées à cet effet et dans les coins les plus reculées de France, gardes-champêtres ou gendarmes font passer l'information.

31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné et le 28 mars 1919, son assassin est libéré

Par millions, les conscrits, dont plus de 50% sont des ruraux, affluent vers les frontières de l'Est, casquettes et pantalons garances. Beaucoup vont être décimés les premiers jours de la guerre par les mitrailleuses allemandes les prenant pour des cibles idéales.

31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné et le 28 mars 1919, son assassin est libéré

Le clairon sonnant la charge assassine, les socialistes entrent au gouvernement au nom de "l'Union sacrée" avec la droite, le 4 août 1914, le jour même des obsèques de Jean Jaurès.

Léon Jouhaux devient lui, avec rang de ministre, commissaire de la nation chargé de la propagande en faveur de la défense nationale dans les milieux ouvriers. Et lors Lors du Conseil national de la CGT, la direction de la confédération, tenu du 26 novembre au 5 décembre 1914, seule une infime minorité se prononce contre la guerre.

 

Le 28 mars 1919, Raoul Vilain repart libre du tribunal. Le président de la Cour d'a&ssises lui dit: "Vous êtes un patriote".

Mais pire, Louise, la veuve de Jean Jaurès, qui s'était portée partie vivile, est condamnée aux dépens. Elle devra acquitter les frais d'avocat de Raoul Vilain. Louis Jaurès, son fils, avait été tué sur le front de la Marne le 3 juin 1918.

Une manifestation ouvrière a lieu à Paris le 6 avril 1919 contre cet acquitement. Marcel Cachin écrit dans l'Humanité:

31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné et le 28 mars 1919, son assassin est libéré

Lors de son congrès d'après guerre, la CGT ne revient pas sur son "Union sacrée". En 1922, les révolutionnaires la quittent et fondent la CGTU.

Côté politique, amené notammant par Marcel Cachin, la majorité des délégués du congrès de Tours du Parti socialiste fonde le PCF en décembre 1920. La minorité la SFIO, section française de l'Internationale socialiste. Cette dernière structure fédère encore aujourd'hui les socialistes du monde entier avec la gestion du capitalisme qu'on lui connaît.

31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné et le 28 mars 1919, son assassin est libéré

Commenter cet article