Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Texte repris sur le blog de cocomagnanville:

.

23 août 1927

 

Ils sont électrocutés

 

Le prolétariat les vengera titre l’Humanité en première page

 

Boston, 23 août, 0h30, heure américaine (5h30 heure française) – Le chef de la prison a commencé à organiser la marche à la mort à 11h38. Les témoins qui comprennent un journaliste ont été réunis dans le bureau de la prison. L’avocat Musmanno a demandé à parler quelques minutes aux condamnés, le chef de la prison a dit non.

 

Madeiros a été mis sur la chaise à minuit 2. Il est mort à minuit 9.

 

Sacco a été placé sur la chaise électrique à minuit 11. Il est mort à minuit 19.

 

Vanzetti a été mis sur la chaise à minuit 20. Il est mort à minuit 26.

 

 

Déclaration de guerre

 

Le prolétariat avait pourtant tout fait pour les sauver….

Jour de deuil et de colère.

Hourrah pour le dollar !

Triomphe de la science, de l’hygiène, du fordisme et de la bible !

 

La justice de classe vient de tuer Sacco et Vanzetti :

 

Parce qu’ils étaient des militants ouvriers.

Parce qu’ils étaient innocents.

Parce que le monde entier le criait !

Parce que le dollar est infaillible.

Et parce que le capitalisme américain voit toujours grand, jusque dans le crime, surtout dans le crime.

 

Meurtre rationalisé.

 

L’industrie automobile avait fourni le gouverneur Fuller.

L’industrie religieuse, le juge Thayer..

L’industrie policière, les faux témoignages et les bombes indispensables.

L’industrie électrique a fourni le courant à deux mille volts…

Tout s’est passé selon le mode le plus « efficient » de la brutalité scientifique.

Sacco et Vanzetti, brûlés vifs sur la chaise électrique, c’est en effet, le dernier mot de la « civilisation » capitaliste. L’Amérique bourgeoise, l’Amérique des trusts, du klu-klux-klan, de l’automobile-pour-tous, des lynchages et de l’american legion est là tout entière.

Et c’est contre elle, avec l’autre Amérique, celle des millions de travailleurs courbés dans l’usine, au bureau, sur la terre ou dans la mine, que nous nous dressons…

Le drapeau du capitalisme américain ne peut plus flotter aujourd’hui nulle part que sous la protection des mouchards et des provocateurs.

Pour les bourgeois craintifs, pour la petite épargne intellectuelle des « honnêtes gens de tous les partis », l’assassinat de ce matin peut apparaître comme une « regrettable erreur judiciaire ».

Ce n’est pas une erreur judiciaire.

C’est un « exemple ».

Pour le prolétariat, c’est ouvertement, UNE DECLARATION DE GUERRE !

 

Paul Vaillant-Couturier, L’Humanité du 23 août 1927

manifestation en région parisienne pour la grâce de Sacco et Venzetti

manifestation en région parisienne pour la grâce de Sacco et Venzetti

L'histoire:

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, les USA connaissent de nombreuses grèves: 4,1 millions de grévistes en 1919 pour un meilleur salaire et la réduction du temps de travail. Le patronat US ne répondant à aucune revendication, les grèves dégénèrent en violences et donnent lieu à des affrontements dans plusieurs grandes villes. A la pointe de ces luttes, les anarchistes, les communistes ou tout autre meneur syndical.

En 1925, des attentats surviennent dont l'un contre une banque de Wall Street faisant 38 morts et 200 blessés. L'Amérique du dollar prend peur. Des mesures répressives sont prises: emprisonnement ou exil de dirigeants syndicalistes. On amalgame les grévistes, les étrangers et les "Rouges". On craint la progression du communisme en Europe. On se méfie des immigrés récemment arrivés qui parlent à peine l'anglais. Cette période est connue sous le terme de "Peur rouge".

Après plusieurs procès tous à charge, 2 anarchistes italiens, Nicola Sacco et Bartomeo Venzetti, sans casier judiciaire, sont condamnés à la chaise électrique suite à un braquage armé. Malgré un campagne internationale et aussi aux USA, leur condamnation à mort est confirmée le 12 mai 1926.

En novembre 1926, un bandit Celestino Madeiros, déjà condamné à mort dans une autre affaire, avoue de sa prison être l'auteur, avec des membres du gang de Joe Morelli, du braquage de South Braintree. Or le juge Webser Thayer, vieil Américain de souche blanche, qui dit ne pas aimer les Italiens et les anarchistes, refuse de rouvrir le dossier. Malgré une mobilisation internationale intense et le report à plusieurs reprises de l'exécution, Nicola Sacco, Bartolomeo Vanzetti et Celestino Madeiros sont exécutés.

 

Deux chansons:

23 août 1927: la chaise électrique pour Sacco et Venzetti

Commenter cet article

caroleone 24/08/2014 13:32

Bonjour Roger,

Comme ça a dû être terrible de vivre de tels moments d'injustice.

Amitiés et merci

caro