Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le coup de colère de José Fort:

Paris détient depuis cet après-midi un nouveau record : celui d’être la seule capitale dans le monde interdite de manifestation de solidarité avec le peuple palestinien. De Londres à Quito, de Madrid à Berlin, de New York à Montréal, les citoyens du monde ont pu exprimer leur colère au gouvernement assassin israélien, leur peine et leur soutien aux habitants de la bande de Gaza fracassés sous les bombes et à ceux de Cisjordanie occupée.

Les citoyens du monde ont pu défiler et protester partout sauf dans la ville des Lumières, partout sauf dans la ville de la Commune, partout sauf dans la capitale d’un pays autrefois qualifié « patrie des droits de l’homme ». Les responsables de cette interdiction suivie de la répression policière portent des noms : François Hollande, Manuel Valls et leurs amis du gouvernement. Ils ont rejoint dans l’indignité leurs prédécesseurs de la SFIO. Ils se rendent complices d’une puissance étrangère coupable de crimes contre l’humanité.

Que ces gouvernants soient totalement disqualifiés est une chose dont ils auront, un jour ou l’autre, à rendre des comptes. Autre chose est la honte qui vient de s’abattre sur la France. A Paris, on interdit un défilé, on gaze les manifestants. Et demain ?

 

Palestine. Nouveau rassemblement pour la Paix mardi à Limay le 22 juillet

rassemblement du 12 juillet dernier pour la Paix

rassemblement du 12 juillet dernier pour la Paix

Le rassemblement aura lieu à 19h00 sur le Parvis de l'Hôtel de Ville à Limay pour la PAIX et pour le respect du droit international.

 

Au moment où ce sont d'abord les civils palestiniens de la bande de Gaza qui meurent sous les bombes et les obus des chars israéliens, il est important de ne pas confondre les gouvernements (Israéliens et Hamas) qui s'appuient l'un sur l'autre pour mieux se renforcer dans leur propre camp et les populations frappées au mépris du droit international.

Plutôt que de tenter de faire taire les pacifistes et d'instrumentaliser par l'interdiction des manifestations, le gouvernement français doit enfin condamner clairement l'agression injustifiable de l'Etat israélien et assortir cette condamnation de sanctions économiques.

Commenter cet article