Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est le Canard enchaîné de ce mercredi qui le révèle: les châtelains de Montretout à Saint-Cloud (qui n'est pas une banlieue prolétarienne) sont des voyageurs privilégiés sur Air France.

Le 17 juillet, ils regagnaient Paris après une séance au Parlement européen: la présidente et le président d'honneur de cette organisation d'extrême droite, Louis Alliot député européen et compagnon de la Marine à son papa, l'épouse du Jean-Marie et 2 flics en civils. Ces deux fonctionnaires sans doute là pour ne pas que les dénommés individus ne se perdent en chemin.

Et voilà que ce joli monde passe devant tous les autres passagers qui font la queue comme tout citoyen normal dans notre République de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité. Des députés européens gaulois, eux aussi dans la file d'attente, s'étonnent auprès de l'hôtesse de ce singulier passe-droit. Je ne sais pas si on dit passe-extrême droite.

- La Marine à son père bénéficie d'un abonnement Air France, leur a-t-on répondu.

- Mais nous itou, réplique le choeur des députés européens.

- Oui, mais la Marine du château de Montretout toujours sis à Saint-Cloud, dispose d'un accès VIP, plus mieux que l'abonnement d'un petit député européen.

 

En fait, la patronne du clan Le Pen et consorts détient la carte Club 2000. Air France l'accorde sur des "critères discrétionnaires" à des clients qui "contribuent au rayonnement de la compagnie" selon le journal Marianne. Charge aux salariés au sol et équipages d'Air France de se montrer aux petits oigons pour ces VIP. C'est prévu dans Club 2000.

Et à l'arrivée à Orly, les croisés de l'extrême droite française avaient un minibus au pied de l'avion pour regagner leurs penates jusqu'à leur castel. C'est prévu aussi sur la carte Club 2000. Même une limousine peut être affectée.

Le Canard Enchaîné ne dit pas si l'escorte policière en était.

 

 A tout hasard, la nuit du 4 août 1789 à l'Assemblée nationale, quand la Révolution française abolissait les privilèges.

Papa Le Pen et sa fifille sont en avion

Et toujours vraiment à tout hasard une chanson (oubliée) de ce temps-là:

Commenter cet article

aline 24/07/2014 10:52

Je n'ose demander quelles sont les faveurs accordées ou espérées par les deux parties. Que peut espérer Air France pour son image ? - (dans une période mouvementée et pas lointaine on utilisait les wagons, hier des avions-charter, tout ceci dans une odeur de soufre....) pas joli, joli tout ça! Aline