Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Celle-ci, parue sur Médiapart, est signée par une centaine et de militants socialistes. Ils s'affirment solidaires du peuple palestinien et la lettre débute ainsi:

"Monsieur le Président,

Comme beaucoup de Français, nous nous sentons concernés par ce qui se passe en ce moment à Gaza. Nous avons été véritablement stupéfaits en apprenant votre position qui consistait à apporter un soutien ferme et absolu au gouvernement israélien d’extrême droite dirigé par Benjamin Netanyahou."

Puis les mêmes disent leur étonnement: "Nous n’aurions jamais imaginé interpeller ainsi l’homme que nous avons porté collectivement à la tête de notre pays". Ils dénoncent un "affront fait à celles et ceux qui œuvrent depuis longtemps pour la construction d’une paix durable au Proche Orient"Et ils terminent: "En espérant que vous partagerez notre position et la défendrez non seulement au sein de l’Union européenne mais aussi auprès de l’ONU aussi personnellement que vous avez écrit ce communiqué de presse qui a suscité notre émoi, recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations les plus hautes."

Le PS, Israël et Gaza et une lettre ouverte au président de la République

Note de ma pomme: Il est vrai que le carnage décimant des populations civiles, par l'impérialisme israélien sur toute la bande de Gaza, appelle à une solidarité active de tous les démocrates pour qu'il cesse. Et que des socialistes soient contre cette agression meutrière et hors-la-loi est une bonne chose dans ce combat commun.

Mais comment vous dire, à vous encartés rue de Solférino? Votre ex-patron ne manque ni de compassion ni d'humanité. Il n'est que pile poil sur la ligne du gouvernement de l'état d'Israël, car en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, la France de la patrie des droits de l'homme n'impose rien pour que l'agression et la colonisation cessent. Ce n'est pas la première fois que votre parti agit de la sorte.

Lorsque l'Egypte de Nasser nationalise le Canal de Suez en 1956, c'est l'agression israélienne menée de concert avec l'armée française et britannique.

Le PS, Israël et Gaza et une lettre ouverte au président de la République

C'est ainsi que le 29 avril 1956, Israël lance une attaque surprise contre l'Egypte.

Ces combats servent de prétexte aux Français et aux Britanniques pour lancer un ultimatum exigeant des deux belligérants qu'ils se retirent de la zone du canal. Le refus de Nasser permet à la coalition franco-britannique d'attaquer à son tour l'Egypte.

Le 5 novembre 1956, sans le moindre aval de l'ONU, sans déclaration de guerre, les forces aériennes franco-britanniques procèdent à une vague de bombardements sur l'Egypte tandis que des navires de guerre pillonent la côte. Leur agression se poursuit avec des parachutages et des débarquements maritimes d'hommes et de chars dans la région de Port Saïd.

En France, le gouvernement conduit par le socialiste Guy Mollet obtient, sans difficultés, l'approbation de la majorité du parlement pour cette action qui viole la légalité internationale. A cette époque, les députés PCF ont voté contre.

Oui, mes camarades socialistes, en 1956 comme aujourd'hui, votre parti est aux affaires de la France. Mais sans doute, à cause de votre jeunesse, méconnaissez-vous l'histoire de votre parti politique.

Commenter cet article