Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Surprise, lundi 30 juin à l'Assemblée nationale, peu avant 22h: au début de la discussion sur le pacte de responsabilité, le gouvernement, menacé, a dégainé la « réserve des votes ». En vertu de la très antidémocratique 5e Constitution française permettant à un roi élu, aujourd'hui François 2, d'éviter le vote des députés.

Le plus fort, c'est que ce stratagème a été annoncé par Christian Eckert, désormais secrétaire d'Etat au budget et donc afficionado du palais de l'Elysée, mais qui fut, il y a peu, l'un des 100 députés socialistes signataires d'une "autre politique que celle de la rigueur". La preuve, que lorsqu'on mange dans une gamelle, envolées  les consciense dites de "gauche". Bon Cocorico Montebourg ou Benoît Hamon, eux aussi de la "gôche du PS",  étaient déjà à table.

 

Bref, avec ce coup des plus antidémocratiques, Manu Militari Valls va avoir recours au vote bloqué sur l'ensemble du texte législatif,  ce qui permettra de ne retenir que les amendements présentés et acceptés par le gouvernement.

Je ne sais pas ce qu'en pensent les socialistes des ailes gauches du PS membres de sa direction nationale. Peut-être  cherchent-ils dans le dictionaire les mots de République, de démocratie ou de Parlement.

Bon, c'est vrai qu'on ne les a point attendus lors de la grève des cheminots.

 

Tiens, qu'est-ce qu'il disait déjà le Nouvel Observateur en mai 2012? Que tout allait être bien pour le pays? Et bien dis-donc...

Hier lundi, coup de force du gouvernement à l'Assemblée nationale

Commenter cet article