Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Rappelez-vous. Au début, ils étaient un cent pour demander à cor et à cris un changement de politique au palais de l'Elysée. Certains avaient même battu les estrades avec des écolos et des cocos.

"Ce n'est pas une révolte, sire, mais une révolution", allait donc dire le grand vizir à François 2 qui se réfugierait à la Lanterne. Pas pour y être pendu par la suite haut et court, puisque la Lanterne est une annexe du palais de l'Elysée qui jouxte celui de Versailles. C'est dire la référence pour une république sociale telle que la définit la Constitution.

 

Ils partirent donc un cent, mais par un prompt renfort, sans doute de friandises en tout genre, ils descendirent à une petite trentaine dès que l'un d'eux fut adoubé sous ministre chargé du Budget. Et puis:

"Ô rage ! ô désespoir ! Mais ô bergerie infinie !

Ne suis-je pas bien dans mon fauteuil (de député) jusqu'en 2017 béni ?

Pourquoi, après tout,

N'aurais-je pas de mon roi un bout,

Pour mes vieux jours

A la cour? "

Députés "frondeurs" socialistes: les moutons sont rentrés dans la bergerie

Pris sur le portail Orange: "Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2014 a été largement adopté par 307 voix contre 232 et 14 abstentions, ce que le Premier ministre Manuel Valls a salué comme un "vote de courage qui confirme les orientations du gouvernement", en remerciant "la majorité pour son soutien franc, loyal et massif".."

Félicie aussi. Pardon, la majorité des députés écolos ont voté pareillement aussi. (note de ma pomme).

C'est bêta, mais à quoi ça tient la politique politicienne!

 

Au Parlement européen, un socialiste a été élu président de cette machinerie capitaliste. Avec les voix de la droite. Normal, c'est pour faire la même politique dans l'UE. De droite.

Commenter cet article

aline 02/07/2014 08:20

De mouton, ils n'avaient que la toison, dissimulés en cheval de Troie pour mieux nous leurrer et c'est encore nous qui allont être tondus mais mais mêh mêh..... voilà matière à réflexion, le nettoyeur au karcher se fait lui-même étriller, alors moi qui rêve d'une république asptisée fleurant bon l'encaustique je me dis que le nettoyage ne fait que commencer et qu'il ne faut pas oublier les moutons qui se cachent sous les fauteuils, il n'y a plus de monarchie à renverser, qu'à celà ne tienne retournons les tapis! Bonne journée Aline