Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Loin de moi d'assimiler dans la famille des Munidés, à laquelle le rattus rattus (rat noir) et le rattus norvegicus (rat d'égout) appartiennent, les parlementaires socialistes et écologiques qui ont voté la réforme à la sauce capitaliste de la SNCF. De la même façon, un rattus rattus n'est pas le qualificatif qui convient pour parler de la CFDTqui elle, est plutôt la béquille syndicale du palais de l'Elysée.

 

Ceci dit, sur l'accident ferroviaire de Denguin (64) où un TER avait ratrappé un TGV, avant de le percuter par l'arrière:

Comme un seul homme, les médias pointaient l'erreur humaine, celle du conducteur du TER ou de tout autre cheminot chargé de la circulation des trains. Même la SNCF, ou RFF, sinon les 2 à la fois, expliquaient urbi et orbi que devant un signal au rouge, les procédures pour le franchir n'avaient pas été sans doute toutes respectées.

Et puis marche arrière toute. Quand on ne conduit pas un train ou qu'on est hors-sol, on peut tout faire. Il s'avère que le conducteur du TER a franchi le dit signal au vert, c'est à dire à voie libre, c'est à dire qu'il pouvait reprendre sa vitesse normale.

Alors quoi? Et bien ce sont des rattus rattus ou des rattus norvegicus qui ont rongé les gaines d’isolement des câbles. Ce qui a entraîné "une séquence défavorable" dans la chaîne électrique commandant le signal... Bonjour quand même à la langue de bois

 

Dans un communiqué du vendredi 25 juillet, la Fédération CGT Cheminots dénonçait « une politique de maintenance des infrastructures ferroviaires en total décalage avec les exigences de sécurité requises pour le système ferroviaire » et décidait de se constituer partie civile dans le cadre de cet accident.

 

 « Les réorganisations opérées ces dernières années, les économies drastiques réalisées sur l’appareil de production, en premier sur l’emploi et la formation professionnelle, le développement de la sous-traitance pour servir la politique « business de la Direction de la SNCF, ont des conséquences dramatiques que personne ne peut plus nier ».

« La réforme du ferroviaire adoptée au Parlement le 22 juillet 2014 encourage malheureusement la poursuite et l’accélération de cette politique ». Rappel: les cheminots, appelés à la grève en juin par la CGT, SUD et FO, exigeaient l’abandon de cette réforme.

 

Mais pas du tout, dit la SNCF, ce sont les rongeurs qui sont en cause et pas la politique droitière des gouvernements successifs de droite ou de gôche.

Putain de Mickey, va!

Au secours, des rats attaquent la SNCF!

Commenter cet article

canaille le rouge 29/07/2014 08:47

Ah ces rats scélérats !!
J'ai aussi mis un truc en ligne là dessus : comment le BAPR a été conçu sur le pari d'un risque calculé contré par le faible trafic des lignes concernées.
"http://canaille-le-rouge.over-blog.com/2014/07/sncf-denguin-la-sncf-doit-confirmer-les-infos-de-la-cgt.html"
C'est pas le rat qu'est scélérat, c'est...devinez qui ?