Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On a bien entendu sa grandeur François II déclarer, depuis la principauté d'Andorre, que la grève doit cesser à la SNCF. On a aussi entendu son compère Pierre du Medef ordonner pareile chose. Preuve, s'il en fallait une, de la complicité évidente du palais de l'Elysée avec le patronat sur les questions sociales. Et j'oubliais à côté de ce duo antisocial, leur porte-gamelle attitrée, la CFDT.

Par contre, aucun écho en faveur des cheminots du côté des 100 députés que les médias qualifient de frondeurs face à la politique réactionnaire et bruxelloise conduite par François Hollande. Et si vous aviez le temps, jetez un oeil sur le blog de Gérard Filoche, lui, ailier gauche et dirigeant national du PS, qui demande à ses potes députés de renverser le gouvernement. Au 4e jour de la grève des cheminots, pas un petit mot en faveur des grévistes. C'est renversant, non?

Oui, aucune voix en faveur du report de la loi sur le ferroviaire français.

Valets aux ordres de l'Elysée, de Bruxelles et du capital, vous ne resterez que des valets!

 

Cependant, par une lettre ouverte au président de la République, la CGT tient à éclairer les démocrates et les gens en faveur du progrès social de ses propositions.

Report du projet de loi sur le ferroviaire: où sont les 100 députés PS dits frondeurs?
Report du projet de loi sur le ferroviaire: où sont les 100 députés PS dits frondeurs?

Commenter cet article

sorcière and co 14/06/2014 08:21

seule aujourd'hui la CGT et en particulier celle des cheminots a le courage de se battre pour les revendications salariales des salariés mais aussi pour tout le réseau SNCF afin que celui ci continue à être au service de la population pour leur travail, pour leurs vacances et leurs loisirs mais aussi pour la sécurité, le fret transporté par wagon comporte moins de risques que par camion, et quand on sait que la planète souffre des émanations des camions, le choix est vite fait, les cheminots ont raison d'être en grève et au lieu de les maudire bêtement sans aune réflexion, il vaudrait mieux les considérer comme des héros, ce que pour ma part je fais