Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Galère, journée noire, prise en otage par des nantis, faire que de futurs bacheliers échouent à leur examen et donc no avenir: la France tremble, à peine 17% de cheminots grévistes bloquent le rail. Assez, il faut savoir arrêter une grève, s'époumonent en choeur les hors-sols dans la téloche, sur des feuilles de papier journal ou dans la radio qui n'est pas celle de Londres au temps de l'occupation nazie et du gouvernement de Pétain. Tous porte-voix du pouvoir socialiste.

"M. Lepaon (dirigeant de la CGT pour ceux qui ne suivraient pas) n'a-t-il pas d'enfant qui passe son bac de philo ce lundi", interroge Yvan Levaï sur France inter dans sa revue de presse hebdomadaire. M. Levaï, 77 ans et toujours en activité. Pour défendre une poltique de justice et de progrès social ou pour arrondir ses fins de mois difficiles?

L'Elysée socialiste ne compte pas revenir à la table des négociations avec les cheminots. Il a reçu le soutien de la droite et de son extrême, et du patronat par-dessus le marché. Tous au garde-à-vous, dans le même alignement.

Peu importe, les cheminots, mais aussi les intermittents sont conquérants dans leur lutte présente. Et peu importe également, les vieilles badernes (vieilles ou plus jeunes) sur leur chemin.

Pour une SNCF une et indivisible au service de la nation

Ceux qu'on ne vous dit pas:

En plus de faire exploser le rail français au service de la nation en 3 entités distinctes, la réforme avalisée par la CFDT et l'UNSA les valets de l'Elysée socialiste...

Pour les non cheminots:

RHR repos hors résidence, découché où le roulant se repose (sic) hors de son domicile entre 2 journées de travail.

PS prise de service.

FS fin de service

 

C'est de ça que le Parlement va discuter et voter à partir du 17 juin 2014. Et seul le gouvernement en a fixé la date.

Pour une SNCF une et indivisible au service de la nation

Commenter cet article