Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Affligé avec ou sans e: personne attristée par un malheur. Malheur: accident funeste, hostile, éprouvant douloureusement quelqu'un.

Si j'en crois ces définitions, des socialistes, en proie à la douleur conséquente d'un grand malheur, ont formé un club et organisé un colloque. J'ai lu avec intérêt le compte-rendu qu'en fait l'Humanité du 10 juin sur 2 grandes pages.

Même constat que ma pomme: "l'effondrement du parti socialiste aux dernières élections n'a pas profité aux autres formations de gauche". Sous entendu le Fg, le Npa ou les écolos.

Alors quoi qu'on fait? Caroline Haas, "militante féministe qui vient de rendre tout juste sa carte et ses responsabilités au PS": Pas d'autres solutions que "les responsables de gauche qui sont contre cette politique (celle de François II pour ceux à la traîne) discutent (...) dans le but d'entreprendre la conquête du pouvoir". Attention, ça va barder!

Pascal Durand, ex-grand sachem d'Eelv recasé député à Bruxelles, exhorte chacun à "dépasser les vieilles références des XIXe et XXe siècles" fondatrices des partis actuels. Celles qui ont fondé d'un côté la social-démocratie qui veut humaniser le capitalisme et le courant révolutionnnaire désireux de bouleverser le vieux monde? Merde alors.

Gérard Filoche, ailier gauche du PS et dirigeant national du parti élyséen, envisage une "bataille d'amendements" au Parlement pour infléchir François II (maman j'ai peur) et obtenir un congrès extraordinaire du PS en octobre pour y prendre la majorité. Maman, j'ai re-peur!

Sinon, en grand, en large et en travers un scénario à la grecque du genre Syriza opérant un "dépassement du Fg et du PS". Tut, tut, attention, je double !

 

J'aurai pensé à un petit mot de solidarité envers 2 mouvements sociaux d'ampleur de la part de ce colloque, de "cette gauche qui veut reprendre des couleurs". Ben oui, un tout petit mot de solidarité envers la grève des cheminots contre l'explosion du rail public français et celle des précaires du spectacle et de la culture. Ben non, c'est quand même bêta, non?

A moins que ça ne soit affligeant.

 

Bon, au cas ou quelqu'un du club des affligés me lirait:

Le club des socialistes affligés: affligeant

Note à mes amis abonnés:

Durant quelques jours, les voies d'Overblog sont devenues impénétrables et, de ce fait, vous n'avez rien reçu de ma pomme. Sinon, une avalanche et des doublons d'articles, une fois le pont de la pentecôte franchi. Aucune excuse d'Overblog envers ceux qui font son business.

Pour ma part, comme je n'ai eu jamais l'envie d'humaniser le capitalisme, mais plutôt de le détruire...

Commenter cet article