Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 La Suisse, notre voisine, ce pays au sourire si doux que même Hitler ne l'envahira pas. Non, je déconne, le nazisme avaient besoin de ce paradis fiscal pour ses affaires et pour dissimuler son magot. La Suisse, nid douillet pour le blé de Jérôme Cahuzac, celui que François II avait adoubé pour s'attaquer à la finance. La Suisse, cet écrin immaculé où patrons français, sportifs français et tutti quanti français vivent des jours heureux, très loin des petits contribuables gaulois. Bref, la Suisse est le paradis fiscal du fric des dictateurs de tout poil et du business international. Comme quoi, l'argent n'a pas d'odeur puisqu'il est dans les mêmes coffres-forts au secret si bien gardé.

 

Le Point s'est fendu d'une enquête à ce sujet. Figurez-vous que le fric de Duvalier, dictateur haïtien chassé en 1986, est toujours en Suisse. Pas à cause qu'ils n'ont pas assez de camions blindés pour le transporter. Non et la faute n'incombe pas nécessairement à la Suisse. "Nous sommes confrontés à des États défaillants. Que peut-on faire si un pays ne poursuit pas un ancien potentat ?" interroge l'ambassadeur suisse. Il cite le cas de l'ex-Zaïre, où Berne a finalement été contraint de restituer les avoirs de l'ancien dictateur Mobutu Sese Seko à sa famille...

Ah bon? Ben oui, c'est bêta, mais les riches ont toujours des avocats à leur solde qui sont forts d'aller devant le Tribunal fédéral pénal helvétique. Tandis que Haïti, ou un pays des plus pauvres d'Afrique...

Et puis, poursuit Le Point dans son enquête:  "Les tyrans n'ouvrent plus des comptes à leur nom ou à ceux de leurs enfants ou de leurs cousins. Ils se cachent derrière des sociétés, des fiduciaires, des fondations dirigées par des avocats et des notaires suisses très respectables. Au début des années 2 000, le démocrate-chrétien Peter Hess, député du canton de Zoug et président du Conseil national (Assemblée nationale), administrait pas moins de 48 sociétés, dont plusieurs établies dans des paradis fiscaux. L'une d'elles, au Liechtenstein, gérait la caisse noire de la CDU allemande. " CDU, parti d'Angela Merkel (note de ma pomme).

Allez, dormez bien les 600 millions de dollars de Moubarack!

Vous croyez que des gugus de la droite ou de son extrême possèdent aussi du blé en Helvétie? Non, ce sont également des patriotes ceux-là...

L'argent n'a pas d'odeur, surtout en Suisse

Commenter cet article