Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Toutes les téloches du monde ont filmé l'entrée sur la pelouse de 3 jeunes Brésiliens: une noire, un blanc et un amérindien. Ils ont lâché une colombe au milieu du rond central. Cela avant la première rencontre organisée entre le Brésil et la Croatie. Ainsi la FIFA et le pays organisateur proclamaient urbi et orbi que tout allait bien madame la marquise.

Or, revenant sur ses pas, le jeune Amérindien a sorti de sa poche une banderole rouge qu'il a déployée avec inscrit dessus: demarcação, démarcation en français. Adresse à l'égard du gouvernement qui opprime les premiers habitants du Brésil en les chassant de leurs terres et en les spoliant de leurs droits au nom du capitalisme libre et non faussée. C'était là une image forte qu'aucun journaliste dans le stade ne devait pourtant commenter et que les télés du monde entier n'ont jamais diffusée.

Source: Lemonde.fr

Censure à la Coupe du monde de foot

Le jeune Amérindien de 13 ans est natif du village de Krukutu, dans la région de Parelheiros, à l’extrême sud de la mégapole de Sao Paulo. Cette communauté vit dans des conditions précaires et comme tous les descendants des premiers habitants du Brésil, elle est en butte aux appétits capitalistes qui les chassent de leurs terres originelles tout en réduisant chaque jour davantage leur lieu de vie. Ainsi, la communauté Amérindienne de Krukutu espère une décision de justice lui permettant d'agrandir son territoire communal.

 

Sinon, l'équipe de foot gauloise a battu 3 à 0 l'équipe du Honduras, pays qui, avec l'aide de la libre Amérique, a subi un coup d'état, le 28 juin 2009, ayant déchu et incarcéré le président démocratiquement élu Manuel Zelaya.

Mais ça, c'est de la politique, tout comme le geste fort du jeune Amérindien. Cela n'a rien à voir avec le foot, le sport-roi de la planète. Et si le Qatar investit dans le foot parisien, ou en Angleterre ou en Espagne, c'est parce cette monarchie pétrolière intégriste aime le foot. D'ailleurs, toujours au nom du foot, le Qatar va organiser le Mondial 2022.

Sinon, en plus d'aimer le foot à la folie, le Qatar arme les groupes fascistes islamistes qui sèment la terreur en Irak, en Syrie, en Lybie, Au Mali, etc.

Mais c'est au nom du ciel et ça n'a rien à voir non plus avec le sport.

Commenter cet article

caroleone 17/06/2014 10:49

Bonjour Roger,

Merci pour cet article.
Je boycotte le mondial seule dans mon coin (y compris sous mon propre toit) et je n'ai pas vu ses jeunes-là.
Le problème des terres autochtones au Brésil est bien compliqué car même ceux qui ont leurs terres démarquées et soit dit en passant, lors de la démarcation, ils ont été séparés d'une quantité importante par rapport aux terres originelles (merci les fondations de l'indien comme la funai), ont quand même des problèmes avec les intrusions d'éleveurs, de multinationales, bûcherons et autres joyeusetés comme c'est le cas sur le PIX (parc indigène du Xingu). L'état ne peut être derrière chaque arbre, l'état ne peut pas faire face à l'hégémonie des lobbies, ni ne le veut il me semble car il est pris entre le marteau et l'enclume. Pour autant, les peuples médiatisés, soutenus au niveau international, les peuples qui se battent sans arrêt arrivent à obtenir des démarcations et des réserves plus ou moins protégées. Comme quoi, il ne faut pas baisser les bras. Pour ce que tu dis du foot, je suis entièrement d'accord avec toi, on ne peut décemment pas soutenir ce sport qui a atteint un tel niveau de dommages aux droits de l'homme et de corruption pour continuer de faire vivre les lobbies qui gravitent autour. Mais quelque chose a changé dernièrement avec cette coupe du monde brésilienne : je crois que la coupe commence à se remplir d'une lie qui ne demande qu'à déborder.
Amitiés

caro