Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

En fait, mardi soir, quelques minutes après avoir reçu l'injection létale, Clayton Lockett, condamné à mort, s'est trouvé dans un état de souffrance, le corps tremblant, agitant les épaules sur la table d'exécution.


Le directeur des prisons de l'Oklahoma, Robert Patton, a alors ordonné l'arrêt de l'exécution, après avoir constaté un «échec de l'intraveineuse» et que les «médicaments n'entraient pas dans le système» veineux. Le condamné est toutefois mort d'une «importante crise cardiaque»Son agonie a duré 43 minutes.

Cette nouvelle procédure de mise à mort avec 3 produits injectés (un sédatif, un anesthésiant et du chlorure de potassium à dose létale) n'avait jamais été testée, relate la presse.

Le directeur a immédiatement décrété le report de 14 jours de l'exécution d'un autre condamné, Charles Warner, qui devait être aussi exécuté ce mardi.




Mi-janvier, une exécution par injection létale avait été un fiasco dans l'Ohio. Déjà en cause, un mélange de produits qui n'avait jamais été utilisé aux Etats-Unis. Les Etats américains, appliquant encore la peine capitale, ont été obligés de changer de procédure pour les exécutions après le refus des fabricants européens de fournir, pour le châtiment suprême, l'anesthésiant employé jusqu'ici.

Et donc dans le pays de la statue de la Liberté éclairant le monde, ils testent sur le genre humain.

Allez, j'ose: un peu comme les médecins nazis alors?

 

Rappel d'histoire avant l'anniversaire du 8 mai 1945:

Herta Oberhauser, l’un des médecins nazis jugés pour avoir mené des expériences médicales sur les détenus des camps de concentration. Nuremberg, Allemagne, août 1947.

Commenter cet article

Antonini Valérie 02/05/2014 21:35

Clayton Lockett a été condamné à mort en 2000 pour le viol et le meurtre d'une jeune femme ,qu'il a enterré vivante...Celle-ci,selon les rapports de la médecine légale,ayant mis plusieurs jours à mourir...

le blog de Roger Colombier 03/05/2014 08:47

Je ne méconnaissais pas le crime monstrueux perpétré par le condamné à mort et je peux comprendre votre indignation. Fallait-il alors lui faire subir pareil châtiment,quand les animaux porteurs de la rage sont euthanasiés plus proprement?
Et pour autant, concernant le genre humain, dans la société hyper-violente comme celle des USA, la peine de mort a-t-elle fait reculer d'un pouce les crimes les plus odieux?
Dent pour dent, oeil pour oeil, je laisse ça à toutes les religions qui fourmillent sur terre et dont aucune n'a ouvert le moindre espace de bonheur aux hommes.

aline 01/05/2014 14:18

Je n'ai jamais eu assez confiance dans la justice humaine pour avoir envie d'y risquer ma vie et j'ai toujours militer contre la peine de mort. Ceci dit, si on doit se résoudre à excécuter un être vivant qu'on le fasse bien : vite et avec le moins de souffrance possible. L'inverse serait devenir nous-même des bourreaux et nous rabaisser à l'égal des personnes condamnées, et mentionner les expériences des médecins nazis est d'actualité. Aline