Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

François et Pierre aux USA dernièrement

Pierre Gattaz est à la fois pédégé du groupe international Radiall (oui, c'est un pur patriote) et le patron des patrons. Il a vachement adoré le CICE, crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, un bidule socialo-écolo fait soi-disant pour aider les entreprises. A ce titre, Radiall a perçu plus de 485 000 euros, argent public piqué dans nos poches au nom de la rigueur élyséenne.

Mais peut-être que Radiall était au bord de la faillite? Pas du tout! Son chiffre d'affaires (235 millions en 2013) a bondi de 27% ces 4 dernières années et ses bénéfices de 167% entre 2010 et 2013.

Mais peut-être qu'avec le CICE, Gattaz a embauché à la pelle en 2013? Pas du tout non plus! 24 CDI soit 1,7% de ses effectifs. Par contre, 1 000 emplois précaires dont 40 intérimaires et 5 CDD pour la France. Pour le million d'emplois promis, il faudra attendre encore un peu.

Radiall est détenu en quasi-totalité par "deux holdings regroupant les intérêts des familles Gattaz". Dixit, le commissaire aux comptes. Et bien, ces 4 dernières années, les dividendes versées aux "familles Gattaz" ont bondi de 76%. En 2013: 646 843 euros dont les 3/4 proviennent du CICE ho hisse. Vous suivez?

Quand vous saurez que Gattaz s'est augmenté de 29%, contre 3% pour ceux qui bossent pour lui en France et moins 7% pour les autres de l'étranger, vous saurez tout.

 

Du coup Pierre Gattaz en redemande. Après le CICE, voilà sur les rails le PACTOLE DE RESPONSABILITE.

Aux dernières nouvelles, la gauche du PS est toujours au gouvernement et au bureau national du Parti élyséen. Mais si je me trompe, prévenez-moi.

Commenter cet article