Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le 10 mai est la date retenue pour la journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Selon un décret de 2006, chaque année, une cérémonie doit être organisée le 10 mai à Paris, dans chaque département, «ainsi que dans les lieux de mémoire de la traite et de l'esclavage». Or, Villers-Cotterêts est un lieu de mémoire, puisque la ville abrite la tombe du général Thomas Alexandre Dumas (1762-1806), père d'Alexandre Dumas. Mulâtre né à Saint-Domingue, colonie française, il fut le premier général français d'origine afro-antillaise, carrière militaire qu'il débuta sous la Révolution française.

Napoléon raya le général Dumas des cadres militaires et, sans pension, celui-ci vécut dans la misère. Le 29 mai 1802, il exclut de son armée tout officier de "couleur". Le 2 juillet 1802, l'hexagone fut interdit aux "noirs et gens de couleurs". Le 8 janvier 1803, Napoléon interdit tout mariage mixte dans tout l'empire. Par la loi du  20 mai 1802, il rétablit l'esclavage supprimé par la Révolution française, mesure que la Révolution de 1849 abolira.

 

le général Thomas Dumas

 

Description de cette image, également commentée ci-après

son fils Alexandre (1802-1870) qui s'exila sous le Second Empire

 

Peut-être existe-t-il un buste de Napoléon 1er à Villers-Cotterêts. Et si cela était, le maire d'extrême droite pourrait le fleurir.

Autre suggestion, rayer le nom de Villers-Cotterêts et lui donner un autre patronyme. Pétainville peut-être, non?

Commenter cet article

caroleone 11/05/2014 09:35

Napoléon était l'ancêtre des fachos d"aujourd'hui.......quand je pense que les gamins y ont droit servi sur un plateau en cours d'histoire. Je ne sais pas si les profs leurs parlent de ce genre de chose comme les cours d'histoire sont réduits à la pensée unique.

Amitiés

caro