Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour l'élection du président de la Communauté d'agglomérations de Mantes-en-Yvelines, la droite était à couteaux tirés pour obtenir le fauteuil. A droite, la mairie de droite de Mantes-la-Jolie, avec Pierre Bédier et Michel Vialay, avec pour chouchou Jean-Luc Santini ci-devant adjoint au maire. Et de l'autre côté, une autre droite avec pour chouchou Paul Martinez. Celui-ci fut élu grand caïd de la CAMY avec également des voix de gôche et d'extrême droite. D'une voix sur le chouchou de Pierre Bédier.

 

Du coup, Michel Vialay, maire de Mantes-la-Jolie et son porte-voix, signait un édito féroce dans le journal municipal de ce mois de mai: "La carpe, le lapin et le Président de la CAMY". Il n'avait pas de mots assez durs pour fustiger les élus communautaires d'opposition de sa ville qui n'avaient eu aucune honte à mêler leurs voix au Fn pour que Paul Martinez fut élu. Cette élection était soi-disant "une insulte aux électeurs". Et "dans ces conditions, les élus de Mantes Unie ne pourront participer à l'exécutif d'une institution dont le Président est aussi largement discrédité".

Voilà, c'était dit et la guerre allait débuter.

 

Et puis plouf, dans le bulletin hebdomadaire de la CAMY, le JTM, on apprend que "dans un débat serein", les 15 vice-présidents ont été élus par une "nette majorité des conseillers communautaires". Ouf, on respire, la droite va continuer à diriger la CAMY comme auparavant. Ben oui, c'est l'Union sacrée: Jean-Luc Santini de Mantes-la-Jolie est devenu 1er vice-président, Blandine Tholance de Mantes-la-Jolie 5e vice-présidente et Michel Vialay toujours de Mantes-la-Jolie 9e vice-président. Le JTM ne dit pas si les idemnités de fonction ont servi à allumer le calumet de la paix.

En tout cas, la soupe doit être drôlement bonne puisque la hache de guerre est enterrée.

J'ai toutefois relevé un os dans le potage. Le maire de Maganville étiqueté PCF est aussi dans les vice-présidents. Enfin, j'écris un os. Peut-être pas. Les communistes de la région en ont peut-être discuté auparavant. Non?

 

Ps: le mariage de la carpe et du lapin est une expression signifiant une union mal perçue, considérée comme contre nature. Mais ça n'engage que ma pomme.

Commenter cet article