Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Il faut ce qu'il faut. Pour lancer leur campagne pour les élections européennes du 25 mai, le PS tenait meeting à Paris. Oui, à Bruxelles ou à Berlin, c'était pris. Mais pour bien montrer leur philosophie en la matière, pour les socialistes français, une tête d'affiche et pas n'importe laquelle: Martin Schulz, l'un des pontifes du Parti socialiste allemand qui gère avec la droite d'Angela Merkel les destinées capitalistes de l'UE et de l'Allemagne. Le camarade Martin est aussi l'actuel président du Parlement européen, élu à ce poste par un accord avec la droite européenne. Donc, l'austérité, pas pour lui mais pour les peuples du vieux continent, il connaît.

 

Côté Gaule, Manuel Valls, Premier ministre, chez Pujadas, mercredi soir,sur la politique de l'Elysée : "Il ne s’agit pas d’un plan d’austérité." Marisol Touraine, hors-sol imposée sur les grandes fortunes, ministre des Affaires sociales, renchérissait jeudi matin sur France Inter..

Bref, la gôche social-démocrate gauloise tenait un meetingue à Paname. Et soudain, au coeur de cette assemblée de la rigueur et de la concurrence libre et non faussée, un ange est passé. Même pour moi qui ne crois pas au miracle, c'est dire...

Attention, il faut revenir sur terre.

La dite banderole n'a pas été brandie par les ailes gauches du PS. Oui, ils sont plusieurs pour faire du vent. La banderole assassine est le fait de Marea Granate constitué d'émigrants espagnols dénonçant les politiques économiques imposées à leur pays. « Marée » comme le nom des différents mouvement sociaux en Espagne. « Grenat » parce que c’est la couleur de leur passeport.

Muchas gracias compañeros y salud!

Commenter cet article

caroleone 20/04/2014 10:40

Bonjour Roger,

Oui c'est bien aux camarades espagnols de venir mettre les pieds dans le plat de cette heure qui a choisi une sauce qui n'a rien à voir avec les bonnes recettes populaires.

Amitiés

caro