Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Oui, que sont les 100 députés devenus, Que j'avais de si près tenus, Et tant aimés, Ils ont été trop clairsemés, Je crois le vent les a ôtés, L'amour est morte... Bon, c'est un mauvais plagiat de la complainte de Ruteboeuf, poète français du Moyen Âge et en fait, aucun député de l'Elysée n'est mon pote.

 

Mais rappelez-vous. avant le vote de confiance à l'Assemblée nationale, la presse se gargarisait d'un manifeste paraphé par une centaines de députés socialistes (sur 291). Avec des trémolos dans la voix, tous les journalistes de service expliquaient en long, en large et en travers que ça allait chier des bulles dans les rangs des serviteurs du palais de l'Elysée. Manuel Valls, l'ex-chef de sa police devenu grand vizir, n'obtiendrait qu'une chiche majorité, parce que ça tambourinait grave au PS contre une poursuite de la rigueur. Même l'Humanité de mardi se mettait à rêver:"Vote de confiance à l'Assemblée: sur le papier, une majorité fragile (...) si les 17 Verts et une soixantaine de députés faisaient basculer le vote en s'abstenant".

Et bien, tous sont rentrés dans le rang et le vent de la débâcle subie aux municipales ne les a pas déracinés de leurs fauteuils de députés. Valls a eu l'approbation de tous le groupe PS. sauf 26 qui se sont courageusement abstenus. 26 alors qu'ils avaient été 100 à monter sur leurs grands chevaux à cor et à cris contre la rigueur.

 

Et du coup, une volée d'austérité supplémentaire sur la gueule du peuple. Et des cadeaux en veux-tu en voilà pour le patronat.

Et la Sécurité sociale attaquée dans ses fondements créés à la Libération, dans les combats de la Résistance contre l'occupant nazi et le patronat qui avait outrageusement collaboré avec Hitler. La Sécu attaquée dans son essence, aucun gouvernement de droite, même celui de Sarkozy, n'avais jamais osé.

Les députés Verts ont aussi voté la confiance au gouvernement. Eux, ils l'avaient annoncés dès dimanche sans faire l'esbrouffe de députés qui allaient ruer dans les brancards.

 

LE 12 AVRIL, MARCHE CONTRE LE GOUVERNEMENT ET LE PATRONAT A PARIS. L'UNION REGIONALE CGT D'ÎLE-DE-FRANCE FAIT PARTIE DES SIGNATAIRES POUR CETTE ACTION. NE LOUPEZ PAS LE COCHE.

Commenter cet article

aline 09/04/2014 13:17

Déjà commenté sur la canaille, néanmoins les 26 kamikazes courageux ou inconscients méritent d'être nommés pour l'histoire. Je n'ai rien appris que je ne savais déjà, comprise dans le menu du festin, j'ignore à quelle sauce c'est tout! ce qui m'hérisse la référence à la dette que l'état va devoir combler, parce que si l'état c'est les gouvernants alors qu'ils assument leur incompétence et payent, si l'état c'est nous, vous, eux, alors qu'on arrête de ponctionner ceux d'en bas, qu'on répartisse le poids équitablement à la proportionnelle, La responsabilité du peuple, mal choisir son représentant, continuer à écouter les fadaises de ses émissaires, espérer la venue d'un hypothétique zorro...certainement pas de vider les caisses, de faire ripaille, ni de guerroyer à tout va... ALINE

canaille le rouge 09/04/2014 07:43

reposté illico tant cela complète judicieusement mon coup de gueule immédiat d'hier