Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par caroleone

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

La petite ville de Portes les Valence dans la Drôme était jusqu'alors gérée par le PCF.

Sous la mandature de Pierre Trapier, la ville avait fait de Mumia Abu Jamal un citoyen d'honneur de cette ville et figurait dans la mairie la photo du journaliste des black panther injustement emprisonné depuis une trentaine d'années aux EU, symbole également de la lutte mondiale pour l'abolition de la peine de mort.

Les élections municipales dernièrement tenues ont placé à la tête de la mairie un candidat de droite.

Ni une, ni deux, le portrait du citoyen d'honneur Mumia est rangé au fond d'un placard ce qui fait réagir et pour cause les militants qui se battent pour la libération de Mumia.

Le collectif de soutien nous demande hier d'inonder la boîte mail de la nouvelle maire, cette adresse mail disparait aussi comme par magie y compris du site de la mairie.

Ce qui me laisse le temps de réfléchir cette nuit à tout ceci, à froid et en accord avec mes pensées. Je cherchais quelle prose j'allais écrire à la maire de droite quand je me suis dit que c'était tout simplement incohérent que le portrait de Mumia figure dans une mairie de droite, de plus de droite brune. Ce serait même une injure qu'on lui ferait et je ne crois pas judicieux qu'on réclame cela, Mumia lui-même ne souhaiterait pas cet affront de figurer aux côtés de gens qui soutiennent des politiques droitières ultralibérales et le gouvernement des EU.

Le combat pour sa libération et pour l'abolition de la peine de mort doit continuer dignement, en luttant chaque jour pour dénoncer les abus que ne manquent pas de faire nos opposants, nous devrons lutter encore plus pour récupérer les acquis perdus et tous ceux qui vont se perdre avec ce virage politique sur notre territoire, chaque jour nous paierons des pots cassés mais jamais nous ne devons nous laisser dévier de notre route ni accepter de compromis.

Parfois on ne sait plus où est le bien où est le mal, on hésite on a pas franchement la bonne idée qui fuse comme ça en toute logique et c'est là où le temps de la réflexion fait son œuvre.

Mumia à jamais restera citoyen d'honneur de nos cœurs, de cœurs purs, de cœurs qui savent que le sang qui les irrigue est un sang rouge et fier de ses racines humanistes.

Voilà mes petites réflexions, si vous souhaitez me donner votre avis, ce serait sympa car en ce moment je suis assez confuse c'est vrai.

Ci-dessous le communiqué du collectif de soutien, puis encore en -dessous, le lien vers les poèmes du Blog la minéralité expliquée aux cailloux en soutien à Mumia.

caroleone

******

Fraîchement élue (*), la nouvelle maire est passée à l'acte, déclarant ce jour au journal Le Dauphiné que la décision de ses prédécesseurs n'avait "aucun sens". Nous partageons évidemment l'émotion de nos amis de Portes-lès-Valence (voir ci-dessous) et condamnons sans réserve cet acte minable et revanchard à l'encontre d'une homme qui a passé plus de 30 ans de sa vie dans le couloir de la mort et qui aujourd'hui encore lutte pour faire reconnaître son innocence et recouvrer sa liberté. Rappelons que c'est à l'initiative du maire communiste de la ville, que l'emblématique journaliste noir américain, alors dans le couloir de la mort, avait été élevé en 2008 au rang de Citoyen d'Honneur par la municipalité de Gauche, comme l'ont fait 24 autres villes françaises dont la capitale Paris.

Nous invitons les soutiens à Mumia, et plus largement les défenseurs des droits humains, à innonder de messages la mairie de Portes-lès-Valence pour réprouver cette décision et exiger que le portrait de Mumia retrouve sa place sans délai.

Pour intervenir auprès de Madame Geneviève Girard, maire de Portes-lès-Valence :

Courriel : cabinetmaire@ville-portes-les-valence.fr

Fax : 04 75 57 95 12

Téléphone : 04 75 57 95 15 / 04 75 57 95 10

Courrier : Mairie de Portes-lès-Valence

Place de la République, BP 1
26800 PORTES LES VALENCE

L'émotion exprimée par nos amis de Portes-lès-Valence :

"Nous avons découvert par hasard, hier, que Madame Girard avait fait enlever à l'entrée de la mairie, le portrait de Mumia Abu Jamal, citoyen d'honneur de Portes-lès-Valence par décision du conseil municipal du 22 septembre 2008. Cet acte s'est produit sans même que le conseil municipal en ait été informé. Rappelons que le portrait de Mumia avait été apposé le 7 octobre 2011 à l'occasion du 30ème anniversaire de l'abolition de la peine de mort (en France) et en présence de nombreux représentants d'organisations abolitionnites.
On ne peut s'empêcher de penser qu'au travers de cet acte, Madame Girard s'en prend directement à la lutte contre la peine de mort, à un
de ces symboles, et aux associations qui luttent pour l'abolition universelle.
On ne peut aussi s'empêcher de voir dans ce geste un renvoi d'ascenseur à son électorat d'extrême-droite, favorable au retour de la peine de mort.
C'est cynique et irrespectueux de voir que Madame Girard s'en prenne, certes à un symbole, mais pas n'importe lequel, pour choyer le FN et ses électeurs.

LE COLLECTIF FRANÇAIS "LIBÉRONS MUMIA"

rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques

www.mumiabujamal.com

(*) La liste UDI a recueilli à 51% des suffrages contre 49% à la liste de Gauche conduite par le maire sortant PCF

L'adresse e-mail du cabinet de la maire de Portes-lès-Valence a été neutralisée depuis la fin d'après-midi (elle est même supprimée sur le site de la ville). Précaution sans doute contre les protestations ! Pour contourner la difficulté, cliquez sur ce lien pour faire parvenir votre message :

http://www.portes-les-valence.fr/apache2-default/spip.php?page=formulaire&id_formulaire=4

Merci.

LE COLLECTIF "LIBERONS MUMIA"

www.mumiabujamal.com

Commenter cet article