Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Harlem Désir fut jusqu'à hier le patron du PS. De ce fait, il a conduit les socialistes à la victoire éclatante qu'on connaît pour les municipales.

Il a été condamné en 1998 à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour "abus de biens sociaux" pour un emploi fictif à 8 900F net par mois. Depuis 1999, il est député européen et brille à faire le Parlement buissonnier. Bref, il ne possède pas un CV qui pète le feu du tonnerre de dieu.

Dès lors, pour ne pas aggraver la courbe du chômage, François II, tout en le congédiant de son job de premier secrétaire du PS, l'a adoubé hier ministre des Affaires européennes.

 

Une autre qui ne pointera pas à Pôle emploi, c'est Marie-Noëlle Lienenmann dite la vierge rose tant elle conteste son parti, le PS, dans tous les médias. Et bien ça semble fini. C'est dommage pour les classes populaires, elle ne sera pas de la marche contre l'austérité du 12 avril à Paris. La camarade de l'aile gôche du PS défend ces potes "gauchistes" qui se sont abstenus à l'Assemblée nationale. Sur France Inter, elle a déclaré qu'ils ont eu raison de ne pas voter contre la politique droitière de l'Elysée. Ils ne sont pas là "pour créer une crise politique et donc la chute du gouvernement."

Ben oui, en septembre, ce sont les sénatoriales et la Marie-Noëlle, sénatrice de Paris, qui n'est pas née de la dernière pluie depuis sa vieille adhésion au PS, tient à conserver son fauteuil au Sénat.

 

Voilà, c'étaient deux petits échos de la salade politicienne concoctée par le PS. S'il y en avait que ça étonnerait, on doit toujours vendre des tonnes de mouchoirs en papier dans les grandes surfaces.

Ceci n'est pas un pontife du PS ou Edouard Martin l'ex-CFDT de Florange, mais un ouvrier de PSA-Aulnay licencié

Commenter cet article