Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Partout en France, le parti d'extrême droite de la fille de son père se dit vouloir laver plus blanc que blanc en politique. A Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, c'est du même métal. Eric Nauth, son nouveau maire élu à cause des bisbilles politiciennes d'ego à gauche, se targue d’avoir baissé de 15% l’enveloppe des indemnités de lui et de ses adjoints.

 

Faux de chez faux. L’enveloppe passe en réalité de 14 711€ à 14 217€ et le sire de la tribu Le Pen & co réduit en même temps le nombre d’adjoints de 9 à 6. De ce fait, les élus de la Marine national empochent des indemnités comme s'ils géraient une ville de plus 50 000. Alors que Mantes-la-Ville recense 18 931 habitants.

Pour être concret, le chef encaisse 3803.75€ par mois (plus que l'ancien maire), le premier sous-chef 2300.27€ (beaucoup plus que le 1er adjoint précédent). Et les autres sous-chefs toucheront aussi beaucoup plus les adjoints au maire précédents. Elle n'est pas belle la vie pour ceux qui voulaient faire une politique plus blanche que blanche.

Et cerise sur le gâteau (si j'ose dire), le nouveau chef de l'administration communale a embauché un directeur de cabinet. Nicolas Bay qu'il se nomme. Une pointure du Fn déjà bien rémunéré par le parti des Le Pen puisqu'il en est le secrétaire général adjoint et que pour ces municipales, il était le chef de la campagne pour les communes de plus de 1 000 habitants. Et bien le camarade aura un salaire de 6 600 euros par mois. Le double du précédent directeur de cabinet de l'ancien maire.

Et oui, chez les gonzes de l'extrême-droite, il n'y a pas de petits profits. On le savait déjà puisque ses chefs logent dans un château à Saint-Cloud et qu'ils ne sont pas du tout assujettis au RSA.

Le Canard enchaîné avait enquêté sur la fortune de celui qui est le patron d'honneur du parti d'extrême-droite français:

Commenter cet article