Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Madame Najat Vallaud-Belkacem est à la fois ministre de la Ville, ministre de la Jeunesse, ministre des Sports et ministre des Droits des femmes. Ce qui ne doit pas lui laisser beaucoup de temps libre.
 
Et bien pas du tout, elle a eu tout le loisir de balancer un gadget en faveur des femmes, si celles-ci possèdent néanmoins un mobile ou un smartphone. Elle a fait ça dans le cadre de la Journée de l'égalité salariale, un truc que je ne savais même pas que ça pouvait exister! Encore moins mon épouse d'ailleurs!
 
Bref, nous aurions plutôt vu une loi franche et claire permettant dans les entreprises de ratrapper les 20% d'écart salarial entre une femme et un homme, avec une sanction grave pour le patron qui ne l'appliquerait pas. Et bien non! Comme le dit Le Parisien de ce lundi, madame la ministre a lancé "une application sur les mobiles  dans la bataille pour l'égalité salariale".
 
Attention, ça s"appelle. "Leadership Pour Elles". Peut-être que ça donne aussi la traduction en gaulois du mot anglais, sinon... Bref, les salariées reçoivent "un paramètre qui n'est pas vraiment mesurable: une différence de confiance en soi qui se traduit par des attitudes différenciées au travail"

"C'est sur la confiance qu'il faut agir, en donnant à toutes les femmes des outils qui étaient jusqu'à présent l'apanage des cadres supérieurs appartenant à des réseaux de grandes écoles", explique la ministre. Et pour celles qui sont à la chaîne ou caissières, ça marchera aussi? Le Parisien ne l'a pas demandé.

Mais pour toutes, l'application "sitôt téléchargée, propose un quiz d'autodiagnostic" sur le niveau de confiance en soi de l'utilisatrice. "En fonction des réponses, l'appli vous ouvre des conseils (pour avoir par exemple des des pensées plus positive sur soi-même ou ouvrir ... un compte Twitter",.

En ce qui concerne les salaires, la ministre précise que l'application "renvoie sur un simulateur de salaire et un simulateur d'entretien" qui permet aux femmes de "mieux se rendre compte des opportunités à côté desquelles elles passent".

"Se comparer aux hommes, prendre conscience de sa valeur, c'est essentiel", pour faire progresser l'égalité salariale, estime madame Vallaut-Belkacem.

 

Et pour une loi franche et claire en faveur de l'égalité salariale?

Un ange passe, complètement muet. De toute façon, un ange, c'est bien connu, n'a pas de sexe. Et son patron est le divin en personne auquel on doit obéissance et tout et tout. Comme les patrons en France. Avec la complicité évidente de la ministre des Droits des femmes, militante émérite du PS.

Commenter cet article

aline 08/04/2014 11:35

Tambouille à la soce PS, toujours aussi mal équilibrée ou trop light ou indigeste, en tout cas la note sera encore salée pour la ménagère que je suis et qui ne mange pas à la même cantine que cette jeune carrièriste SOCE, comme si toutes les femmmes avaient ses ambitions, jargonnait sur twitter,.... et tout ceci avec l'argent de la République, le mien, le vôtre (qu'on vienne me dire de serrer encore la ceinture, ...) Aline