Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ils étaient venus, ils étaient tous là, ce samedi à Paris. Y-avait-il aussi les fils maudits de Villejuif qui se sont alliés avec la droite pour battre le maire sortant PC?*

En tout cas, Cécile Duflot a tiré à bout portant sur François Hollande, lequel conduirait "une politique où le verbe et la communication sont plus que les actes". Bon, elle s'en est aperçu quand la ministre, elle qui a gardé son fauteuil en conseil des ministres avec Jean-Marc Ayrautport ND de Hollande comme grand chambellan?

"Je suis celle qui a qualifié le discours du président de la Répubique à la conférence gouvernementale de septembre 2012 "d'historique et infiniment émouvant à entendre pour une écologiste. Mais j'ai payé pour savoir que les mots ont vocation à rester des mots", reconnait-elle. Pourquoi n'avoir pas pris la tangente alors? Y-avait-il un gros pot de tournesols qui cachait l'encrier et le porte-plume pour signer une démission?

 

Et quant au vote de confiance sur le gouvernement Valls? "On ne votera pas contre", édicte Jean-Vincent Placé, le chef des sénateurs Verts, malgré que les critiques sur l'immobilisme de François II au conclave soient tombées plus drues que de la grêle sur la vendange.

Oui, tout est ficelé, continue le même. "Mardi matin, on est reçu par Manuel Valls à Matignon". Et l'après-midi, "il est certain qu'on ne votera pas contre".

Et donc, c'est pas demain la veille que EELV sera dans la rue.

Cela, c'était lorsque les Verts étaient au gouvernement? Et maintenant qu'ils n'y sont plus? Que se passe-t-il lorsqu'il ne se passe plus rien?

 
 

Commenter cet article