Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Rappelez-vous. Le jeudi 20 février, sur la place Maïdan à Kiev, capitale de l'Ukraine. Depuis des toits, des snipers ont flingué à tout va dans la foule: 30 tués et de nombreux blessés. La Russie disait que les tireurs n'étaient pas dans le camp du président d'alors, mais blottis dans l'hôtel Ukrainia, QG de l'opposition au régime d'alors.

Or, la communauté internationale capitaliste, dont l'UE et la France, réfutait catégoriquement la thèse de la Russie capitaliste. Il faut dire aussi, après la chute du président ukrainien Ianoukovitch, le nouveau pouvoir, par la voix du nouveau procureur général de l'Ukraine, accusait l'ancien pouvoir.

Qui est ce nouveau procureur général? Oleg Makhnitski, membre de Svoboda, parti fasciste qui participe à la coalition gouvernementale. Et la dite communauté internationale, dont l'UE et la France, de prendre comme paroles d'évangiles les propos d'un néo-nazi, quand bien même l'enquête n'était pas close. Mais le sera-t-elle un jour?

 

Les journalistes allemands ont posé la question au dit Makhnitski : « Vous savez qu’il y avait des snipers à l’hôtel Ukraina ? » L’autre de répondre : « Nous enquêtons sur ce point. » Depuis le 21 février (note de ma pomme).

Diffusée le 11 avril, la vidéo sur l'enquête d'ARD a été mise en ligne par LesCrises.fr dans une version sous-titrée en français. Et bien la thèse des Russes est renforcée.

Le document diffusé par ARD jette un nouveau soupçon très sérieux sur la manière dont l’enquête est menée par le nouveau pouvoir à Kiev et, au-delà, sur la légitimité de ce pouvoir que soutiennent les gouvernements européens et américain. Seule une enquête menée sérieusement et dans la transparence pourrait dissiper ce soupçon et permettre de retrouver tous les criminels de Maïdan.

Source: Rue89
 
Note de ma pomme: Cela n'a certainement rien à voir avec l'Ukraine. Mais Néron incendia Rome en faisant porter le chapeau aux chrétiens de l'époque. Plus près de nous, Hitler fit cramer le Parlement allemand et la faute retomba sur un complot des communistes. Ce qui était aussi faux que du temps de Rome. Mais ça n'a vraiment rien à voir avec l'Ukraine qui est gouvernée avec des fascistes.
incendie du Reichstag nuit du 27 au 28 février 1933
 

Commenter cet article