Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Ukraine : les silences qui accusent

C'est un triangle idéologique : Elysée, Quai d'Orsay et boulevard St- Germain.

Trois hommes : Hollande, Fabius, et le VRP en guerre et provo en tout genre, un certain BHL.

Dans ce triangle sacré, s'agitent des électrons liés par un pacte idélogique.

Ils battent tambour pour qu'on entende pas ce qui vient de l'extérieur.

Surtout quand ce qui vient de l'extérieur vient de leur propre camp.

 

Le chef de la diplomatie estonienne a confirmé mercredi le contenu d’une conversation téléphonique piratée qu’il a eue avec la représentante de la diplomatie européenne.

Discussion pour savoir qui sont  les snipers qui auraient tiré sur les manifestants, comme sur la police, lors des évènements dramatiques des 20 et 21 février à Kiev. (cela commence au conditionel, il deviendra à la fin affirmatif)

Le ministre estonien a déclaré à Mme Ashton que, selon ses sources à Kiev, (Olga, médecin) « c’étaient les mêmes tireurs embusqués qui ont tué des gens des deux côtés », aussi bien parmi les manifestants que les policiers. « Là-bas, ils pensent de plus en plus que ce n’était pas Ianoukovitch qui était derrière les snipers mais quelqu’un de la nouvelle coalition », a-t-il dit.

Cette concersation ayant été piratée, quelle fiabilité ?

 

Dépĉhe officielle : "L’Estonie confirme une conversation piratée avec Ashton sur les snipers en Ukraine".

Le site ZeroHedge[1] a mis en ligne la dite conversation téléphonique entre Mme Catherine Ashton (représentant l’UE) et Paet (ministre des Affaires Étrangères de l’Estonie) quant à l’origine des snipers qui, ayant fait une partie des morts lors des manifestations de la place Maidan à Kiev, ont conduit à l’éviction du Président légal, M Ianoukovitch. On peut y entendre (la conversation est en anglais) :

Paet: Toutes les évidences montrent que les personnes qui ont été tuées par des snipers des deux côtés, les policiers et les personnes dans les rues, que c’était les mêmes snipers tuant ces personnes des deux côtés…Des photos montrent que ce sont les mêmes pratiques, le même type de balles, et il est très troublant que maintenant la nouvelle coalition, ils ne veulent pas faire une enquête sur ce qui c’est exactement passé. Ainsi il y a maintenant une compréhension de plus en plus forte que derrière ces snipers il n’y avait pas Ianukovitch mais quelqu’un de la nouvelle coalition.

 

Ashton: Je pense que nous voulons une enquête. Enfin, je n’avais pas saisi cela, c’est intéressant. Gosh.

 

Paet: Cela discrédite déjà la nouvelle coalition.

 

Au cours de cette conversation (à 08:20 de l'enregistrement), Paet déclare :

"Ce qui est assez troublant, cette même Olga [Bogomolets, principal contact de Paet lors de son voyage en Ukraine] dit aussi que tous les éléments de preuve montrent que les gens qui ont été tués, des deux côtés, par des tireurs embusqués, qu’ils soient policiers ou manifestants, ont été tuées par les mêmes tireurs d’élite",

 

et souligne encore Urmas Paet.

"Elle m’a aussi montré des photos, sur lesquelles, en tant que médecin, elle dit qu’elle peut reconnaître la même signature, le même type de balles, et c’est vraiment perturbant que, maintenant, la nouvelle coalition ne veuille pas enquêter sur ce qui s’est réellement passé "

 

Ashton réagit en ces termes : "Eh bien, oui ... c’est, c’est terrible."

 

Sauf que c'est la même Ashton qui va les installer à Kiev, alors qu'elle a eu en main les photos de ses protégés faisant le salut hitlérien et les documents prouvant les attaches nazies des mêmes, connues depuis des mois.

Cette dame est une menteuse et ceux qui l'accompagnent le sont tout autant.

Quand depuis bientôt deux mois, Canaille le Rouge parle de provocation orchestrée depuis l'OTAN avec des nazis. Certains autour de lui disant qu'il abuse.

Maintenat, les croix gammées et Wolfangel battant en plein air, pogrom et ratonades se poursuivent.

Le responsable des milices appelant dans "Le Monde" à "lubrifier la roue de l'histoire avec du sang".

 

Qui disait vrai ?  

Vous avez les pièces en main (vous pouvez sans problème en vérifier l'autenticité sur la toile).

A chacun maintenant de demander des comptes.

 

D'abord, ici, en France,  faire chasser ce "BHL-la guerre" des coursives de la République, voir d'exiger des poursuites contre TOUS les menteurs institutionels ou privés dont lui.

Rappelons nous que c'est avec des pratiques telles que les siennes que, de la dépêche d'Ems aux méthodes de Goebbels, la planète a été amenée au bord du gouffre et que les peuples ont du se battre, et à quel prix, pour empêcher qu'elle n'y bascule.

Non seulement il faut arrêter le bras des fauteurs de guerre, mais carrément le briser.

 

Commenter cet article