Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Dans le cadre de la réforme antisociale des retraites votée par le PS & co, il y avait l'ébauche d'un "compte personnel de prévention de la pénibilté". Cela avait été présenté comme une gigantesque avancée sociale, dixit l'Elysée, ses valets et ses porte-voix. Jugez-vous même: si vous êtes dans la catégorie des boulots pénibles, vous partez 2 ans avant tous les autres, c'est à dire à 63 ans; ou alors, vous pouvez bénéficier d'une reconversion à temps partiel et être de ce fait moins rémunéré durant 2 ans.

 

Cette merde, passez moi l'expression, sera applicable au 1er janvier 2015. Et pour pondre le décret qui va avec, les 2 hors-sol imposés sur les grandes fortunes, Marisol Touraine ministre de la Santé et Michel Sapin lui du travail, ont confié une mission pour palabrer avec les "partenaires sociaux". Surtout avec la CFDT. Ils ont choisi une pointure pour cette concertation (sic): Michel de Virville, ancien DRH de Renault et ex-conseiller à la Cour des comptes. C'est dire...

D'ores et déjà, le ci-devant Michel de Virville a fait une fixette que sur 10 facteurs de pénibilité. "C'est un choix politique", a-t-il concédé dans la presse. Ensuite, avec l'accord des "partenaires sociaux", on définira le mode d'emploi d'attribution de points par métier et l'accélération du processus de prévention (sic). Le pote de l'Elysée a concédé également que ces propositions "ne satisferont pas forcément les organisations syndicales".

Vous croyez qu'il parlait de la CFDT & co?

Commenter cet article