Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

"On ne le connaissait pas du tout", jure la main sur le coeur le choeur des vierges de la droite, politiciens et journalistes compris, lesquels ont cotoyé durant au moins 5 ans le conseiller personnel de Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Et la très immaculée NKM de dire qu'on connaissait ses idées sur ce diable de Patrick Buisson, à un journaliste de service lui cirant ses escarpins vernis à la dernière mode et pas de chez discount & co. Que n'a-telle pas démissionné lorsqu'elle fut ministre de Nicolas 1er, puis lorsqu'elle fut le porte-voix officiel du candidat Sarkozy à la présidentielle? Et l'ex-locataire du palais de l'Elysée, tous ses chambellans et ses serviteurs, vont-ils porter plainte contre celui qui les diffame tant et plus dans ses enregistrements secrets?

 

Alors, comme ça, Nicolas Sarkozy, chef de la police sous Chirac et de ce fait patron des RG, ne savait rien sur celui qu'il prendra comme son conseiller personnel et chéri?

Même wikipédia écrit ça sur le personnage. Extraits: " Patrick Buisson est élevé dans le culte de Charles Mauras et dans l'anticommunisme". Charles Mauras, patron de l'Action française, condamné à la Libération pour collaboration avec les nazis (note de ma pomme)...

"Son engagement politique débute au lycée où, marqué par la guerre d'Algérie, il refuse de respecter une minute de silence après un attentat meurtrier de l'OAS". (...) . Devenu "journaliste politique, de 1981 à 1987", il est le rédacteur en chef de Minute, une feuille fascisante dont "il devient le correspondant à l'Assemblée nationale". Et oui, sous Mitterrand du PS, l'extrême-droite a table ouverte. Ensuite, Patrick Buisson est "le directeur de la rédaction du Crapouillot", autre feuille d'extrême-droite, "puis dirige Valeurs actuelles pendant 6 ans", magazine situé à la droite de la droite," avant d'entrer à LCI"."(...)

 

Non, mesdames et messieurs de la droite française, politiciens et journalistes compris, vous saviez tous très bien qui était Patrick Buisson!

Ce n'est pas la première fois que le capitalisme se sert de l'extrême-droite pour conserver son autorité et ses privilèges. Dans notre mauvaise société, c'est de tous les temps.

Commenter cet article