Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Représenté dans cette crise, d'un côté par les USA et ses serviteurs, de l'autre par l'oligarchie russe dirigée par Vladimir Poutine. Si la libre Amérique et la Russie devenue démocratique (sic) avaient pour unique souci le bien des peuples, cela se saurait et se verrait au présent. Et si les USA et la Russie étaient des ennemis inconciliables, que fichent-ils ensemble dans le G8, cet organisme informel international s'arrogerant tous les pouvoirs de vie ou de mort sur notre planète.

 

Dans cette guerre impitoyable que se livrent les tenants du capitalisme, les USA et l'UE avaient cru avoir partie gagnée en empochant l'Ukraine dans leur besace. Pour ce faire, ils n'avaient pas hésité à encourager, monayer et former les forces réactionnaires ukrainiennes, dont l'extrême-droite fascisante, pour renverser Ianoukovitch qui leur filait entre les pattes après avoir fait ami-ami avec eux. Et la Suisse immaculée et son secret bancaire du même métal qui en vient à geler les avoirs du président destitué et de sa bande! Pourquoi n'avait-elle pas agi auparavant et que fait-elle du magot entreposé dans ses banques par les dictateurs et les capitalistes?

Bref, les affairistes sans scrupule de la Russie sont également bien là pour contrôler l'Ukraine, ce pays stratégique pour les intérêts des uns ou des autres. Ce qui change la donne pour les USA et ses serviteurs.

Mais hélas, toujours pas pour le bien des Ukrainiens. Il semble que la diplomatie à la sauce capitaliste soit désormais en lice sur proposition de l'Allemagne de "grande coalition" droite-socialiste. Sûrement pas, faut-il le répéter, pour le bien des Ukrainiens dont le chômage explose et dont le niveau en dessous du seuil de pauvreté atteint 40% de la population. Quant à la corruption et à la fraude fomentées par les hors-sols qui se passent le pouvoir, elles atteignent des sommets!

Va-t-il advenir de ce pays, comme il en fut de l'ex-Yougoslavie? Rappelez-vous, l'Allemagne avait reconnu de facto l'indépendance de la Slovénie pour l'intégrer dans l'UE, entrainant ensuite tout le reste de la fédération dans un interminable drame meurtrier, humain et social.

 

Une fois de plus, l'UE dans cette crise apparaît telle qu'elle est: un outil au service exclusif du capitalisme, contre le respect des droits des peuples et la démocratie. Ne l'oublions jamais.

 

 

 

 

Commenter cet article

caroleone 03/03/2014 14:42

Bonjour et merci Roger, c'est clair et net : je te l'ai repris du coup.

Amitiés

caro