Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ils sont 90 000 étudiants infirmiers et, au cours de leur cursus de 3 ans, ils doivent faire des stages dans les établissements de santé. 35 000 les assurent dans des cliniques privées, faute de moyens pour la formation dans les hôpitaux publics. A partir du 1er mars 2014, la Fédération des cliniques commerciales n'en veut plus.

Pourquoi? Les arrêtés du samedi 1er mars, fixant les tarifs des actes de santé, ont baissé ceux des cliniques commerciales de 0,24%. Oui, vous ne rêvez pas, - 0,24%. Et bien, pour autant, ça n'a pas plus aux actionnaires des 1 100 établissement commerciaux de santé, lesquels ont porté l'affaire devant le Conseil d'Etat. Na!

Ben oui, la rentabilité financière des cliniques privées n'était que de 16,3% en 2011, soit + 4 points sur 2010. A comparer avec les augmentations du pouvoir d'achat des Français...

De plus, contrairement aux hôpitaux publics, les cliniques privées bénéficient toujours d'exonérations de charges.

Et donc, pour continuer à s'en mettre plein les poches, plus d'étudiants infirmiers dans les cliniques privées depuis le 1er mars 2014!

Ah, Hippocrate, comme tu es loin et tellement désuet...

Serment d'Hippocrate; c'est vrai que c'est en grec et qu'à cause de ça, on ne le comprend plus...

Commenter cet article