Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ah, évidemment, ces 5 militants de la CGT ne sont pas hauts fonctionnaires ou anciens ministres qui reçoivent des traitements de faveur exercés par la Cour de Justice de la République faite strictement pour eux. Ni ces cols blancs coupables d'évasion fiscale et que le ministre français du Budget reçoit avec tous les égards leur mea culpa. Ils ne sont pas plus parlementaires disposant d'une immunité parlementaire que seuls les parlementaires peuvent lever pour être mis en garde à vue et avoir leurs logements perquisitionnés. Enfin, ces syndicalistes ne sont pas couverts par la loi d'amnistie, puique l'Elysée a décidé de ne pas la faire voter.

Dès lors, comme ces 5 cégétistes ne sont pas nés dans le bon baquet et qu'ils ont eu l'outrecuidance sacrilège de se battre pour conserver leur boulot et leur pain quotidien, paf dans le pif: descente de police chez eux à l'heure du laitier; garde à vue de 38 heures et perquisition de leur domicile. Comme s'ils étaient les pires bandits!

Si vous connaissez des patrons ayant subi la même procédure dans le cadre d'une plainte avec constitution de partie civile, écrivez-moi. Pendant que vous cherchez, permettez-moi donc de reprendre le principe fondamental de la Constitution, à savoir: tout homme naît égal en droit avec son voisin.
 
C'est la CGC qui avait porté plainte contre ces bandits de la CGT. Et comme on a pensé que la parole d'un cadre prime sur celle d'un prolétaire: pas d'histoire, au trou manu militari pour y être interrogé durant 38 heures.

 

 
Bon, mes 5 camarades ont été relâchés sans convocation devant la justice. Mais quand même fatche de con!
La CGC, qui était beaucoup plus virulente pour défendre Goodyear Amiens et la fermeture de l'usine, s'est défendue piteusement: " Nous, on demande que justice soit rendue, mais en aucun cas c'est la CFE-CGC qui met les gens en garde à vue".
Si mon grand-père était vivant, il aurait pu dire: "si la chasse aux cons était ouverte, je n'aurai jamais assez de cartouches". Mais mon papé est mort depuis belle lurette et c'est peut-être dommage.

Commenter cet article

sorcière and co 29/03/2014 08:34

arrêtons les âneries ( de classe ) que justice soit rendue et que les assistés fraudeurs paient et que ceux qui se défendent avec leurs moyens soient à l'honneur car sans eux la misère serait encore plus grande