Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour ceux qui ne suivraient pas, la CFDT & co s'étaient rassemblés avec le patronat pour signer un torchon antisocial du tonnerre de dieu le 11 janvier 2013: l'ANI. Et le gouvernement socialo-écolo avait fait voter par ses députés godillots une loi du même métal antisocial pour ne pas gâcher son idylle avec le MEDEF. Entre autre compromission: la non-taxation des contrats intérimaires, ce qui représente au bas mot deux millions de salariés précaires.

Et dans le torchon vomi et avalisé par les parlementaires de l'Elysée, figurait aussi la création d'un CDI intérimaire. Et boum, début mars 2014, ni une ni deux, un décret le fait entrer en vigueur. Sans discussion au parlement. Oui, il faut faire vite, toujours à cause de l'idylle entre la social-démocratie, les écologistes et le patronat.

Le précaire, le salarié disent les agences d'intérim, signe un contrat avec les boss de l'intérim. Il reçoit une lettre de mission pour chaque mission et entre 2 intérims (pardon missions), un minimum de revenu lui sera garanti. Ce type de CDI existe déjà en Allemagne gouvernée par la droite et les socialistes. Il n'est proposé qu'aux intérimaires les plus employés et les plus qualifiés. Il laisse donc au rencard tous les autres, la grande majorité, alors que ceux-ci devraient être protégés et mieux rémunérés.

En France, un bénéficiaire (sic) d'un CDI intérimaire verra disparaître sa prime légale de fin de contrat. Et s'il refuse un intérim (pardon une mission), c'est la sanction.

Elle n'est pas belle la vie pour les patrons de l'intérim. l'ANI leur fait écomomiser 300 millions d'euros.

il y aussi ceci:

Mais ce n'est peut-être qu'à l'intention d'Edouard Martin, ce militant de la CFDT qui bouffait du Hollande chaque jour à Florange-Arcelormittal. Au bout de la route, le Parlement européen. Il est tête de liste pour le PS.

Commenter cet article

caroleone 16/03/2014 15:45

Bonjour Roger

Et j'ai envie d'ajouter : la précarité ce n'est pas une panacée (testé pour vous par Caro).On peut s'inquiéter pour nos jeunes et penser à bien voter car nos votes comptent pour valider ce genre de choses.

Amitiés

caro

canaille le rouge 16/03/2014 10:34

J'ai juste une interrogation (qui ne fera pas conflit) avec ton texte : C'est sur "députés godillots". Cela conduit à ne les voir que "suivistes" alors qu'ils revendiquent, assument et portent les mauvais coups. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont été investis.

Si nous regardons la globalité des amendements qu'ils déposent, ils votent en masse avant même intervention du gouvernement dans le sens escompté par celui-ci. Leur comportement de terrain comme ici président d'un CA d’Hôpital, là d'un port autonome, où comme privatisateur local de service public, rare, très rare sont les occurrences où ils s'alignent de force.

Donc, pas des godillots mais plutôt des flanc gardes parfois éclaireurs sachant jouer la vieille garde rassemblée dès que montent les tensions.

Pour le reste j'approuve totalement

le blog de Roger Colombier 16/03/2014 11:07

Absolument d'accord. un godillot ça ne pense pas et ça ne marche qu'au pas. Tandis que des flanc gardes protègent le capitalisme parce que c'est leur opinion.