Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Couverture d'une partition pour Mardi Gras Rag (1914)

Alors forcément, on l'a reconnue.

Cela avait débuté avec Jean-François Copé, député-maire de Meaux et aussi patron de l'UMP, parce que ça peut rapporter des pépètes dans les fouilles des copains. Justement, dans une affaire de gros sous révélée par Le Point, classé également à droite et marche-t-il pour Fillon?, Copé, également avocat d'affaires, est venu plaider sur toutes les télés la transparence dans la vie politiqute.

C'est bêta, mais aucun journaliste ne lui a rappelé en face qu'en 2010, il avait ferraillé dur pour supprimer les poursuites pénales des députés omettant sciemment de déclarer patrimoine et revenus. Quant à la loi sur la transparence de la vie publique présentée en 2013, rapportez-vous au débat parlementaire. Mais peut-être qu'à la télé, ils n'ont pas mis leurs fiches à jour.

 

Des fiches à jour, Patrick Buisson, ex-journaleux d'extrême-droite et conseiller chéri de  Nicolas Sarkozy à l'Elysée (comme quoi), a enregistré nombre de cassettes, en loucedé, à ce sujet.

Cela va aux journalistes (de la pensée unique note de ma pomme) qui sont "des connards de chiens qui aboient"  à des ministres de Sarko qui étaient des incapables, que Guéant futur ministre de la police pourrait faire avancr des dossiers, à Nicolas 1er qui se verrait dans l'avenir en "monsieur Ramirez. à la caisse". Et j'en passe et des meilleures.

 

Bref, la droite n'a pas mis de masque pour ce Mardi gras. Mais en avait-elle besoin?

Commenter cet article